13 avril 2024

Montmartre : Balades, Sacré-Cœur et Musées incontournables – le guide essentiel pratique

Montmartre… En évoquant ce nom, il est facile d’entendre les pavés d’un Paris historique, d’entendre le bruit lointain d’une place du Tertre bondée de peintres, de touristes et baignée d’art impressionniste, de sentir la glycine de la place de chez Plumeau, de contempler tout Paris au pied du Sacré-Cœur avec au loin la Tour Eiffel, et tout ceci, main dans la main avec votre âme sœur pour une balade romantique 😍

Montmartre est un condensé de la vie parisienne légèrement ralentie par l’effet bobo des lieux qui impose à apprécier le présent à mi-pente, voire en hauteur du Mont des Martyrs, au-dessus de la mer et au-dessus de Paris, surplombant tous les plus beaux lieux de la capitale. 

Jeune couple assis sur le parvis du Sacré Cœur admirant la plus belle vue de Montmartre à Paris. Photo : iStock.com/FrankLegros.

Dans ce guide pratique, nous allons faire le tour de ce que vous découvrirez, seul.e, en famille ou entre amis, à pied ou à vélo. Mais une chose est sûre, préparez-vous à visiter l’un des plus beaux endroits de Paris ! Voici toutes les infos importantes pour profiter pleinement de ce lieu magique.

La butte Montmartre : histoire du quartier de Montmartre à Paris

Tout au nord de Paris, Montmartre compte parmi les quartiers mythiques de la capitale, sur lequel tout semble avoir déjà été dit… et pourtant, le quartier de Montmartre, imprégné de son histoire tout en continuant toujours d’évoluer, fait encore et toujours parler de lui !

Vue de Paris sur la butte Montmartre et la basilique du Sacré Cœur au coucher du soleil. Photo : iStock.com/Jui-ChiChan.

Le touriste enchanté qui retrouve son hôtel, le promeneur parisien curieux de ce quartier hors du temps, l’habitant de Montmartre lui-même, qui réalise encore la chance de vivre dans ce cadre unique, tout ce beau monde se croise au détour d’une place, d’une terrasse de café ou d’un escalier montmartrois : n’en déplaise aux nostalgiques, la vie de Montmartre, dont le riche passé s’affiche au détour de chaque rue, continue de s’écrire de façon plaisante au présent.

Le quartier de Montmartre, au cœur du 18e arrondissement de Paris

Montmartre, c’est un quartier de Paris que tout le monde connaît (au sens propre, bien au-delà des frontières de Paris !), mais qui ne possède même pas de réelles limites : un quartier qui n’a vraiment rien d’administratif, dont on pourrait tracer un peu vite les frontières en suivant les Boulevards de Clichy et de Rochechouart au sud, la rue de Clignancourt à l’est, les rues Custine et Caulaincourt au nord et à l’ouest. 

Au cœur de cet hexagone culmine la Butte Montmartre à plus de 130 mètres de haut, de façon excentrée, tout au nord de la capitale, en plein 18e arrondissement. Une situation qui explique aussi cette vue incroyable sur Paris qui s’offre depuis Montmartre, sur le Parvis du Sacré Cœur à quelques pas de la Place du Tertre, le poumon touristique (et du coup, panoramique !) du quartier.

Artiste de rue jouant d’un instrument acoustique, la harpe, sur le parvis du Sacré-Cœur de Montmartre. Photo : iStock.com/BennyMarty.

Mais l’esprit du quartier de Montmartre ne s’arrête pas non plus tout net au pied de la Butte, pour s’étendre sur les quartiers adjacents de Pigalle, de la Place de Clichy, de Lamarck-Caulaincourt, de Jules Joffrin ou de la Goutte d’Or… Voilà pour les pourtours de Montmartre, d’où l’on observe toujours facilement l’emblématique Sacré Coeur : des quartiers où vivre, se balader, se dénicher un hôtel, chacun avec son caractère

🔎 Focus : Montmartre en quelques chiffres

  • 📊 Nombre d’habitants (quartier Clignancourt) : environ 68000 hab. (18e arr. 193000 hab., source Insee)
  • 📷 Nombre de visiteurs à Montmartre : environ 11 millions/an (source Basilique du Sacré Coeur)
  • 🏛️ La Basilique du Sacré Coeur est à la 2e place des monuments de Paris les plus visités (source France Bleu)
  • 🚶 Nombre d’escaliers à Montmartre : 38
  • 🚶 Nombre de marches pour monter au Sacré Coeur, rue Foyatier : 222 marches, pente à 36% !
  • ​🚶 Escalier le plus long de Montmartre : rue du Mont-Cenis, 1300m.
Belle vue sur les escaliers de la rue Foyatier en plein jour à Montmartre, Paris. Photo : iStock.com/Jui-ChiChan.

La Butte Montmartre, du mont des Martyrs à la Commune de Paris

A tous points de vue, Montmartre, c’est une histoire particulière, ancrée bien sûr dans celle de Paris, mais malgré tout un peu à part. 

Prenons par exemple l’origine du nom du quartier de Montmartre lui-même : vers l’an 250, saint Denis, alors évêque de Paris, fut décapité au sommet de la Butte, qui deviendra le mont des Martyrs, mons Martyrum en latin, étymologie possible de Montmartre… Pour l’anecdote, le Saint ramassera lui-même sa tête tranchée et partira pas très loin d’ici, dans l’actuelle commune de Saint-Denis, pour y finir son martyr ! 

Autre version, celle du temple antique dédié à Mars, dieu de la guerre, planté au sommet de la Butte comme l’actuelle église Saint-Pierre, le mons Martis, où l’on retrouverait la racine du nom du quartier. 

Toujours est-il que depuis ces temps reculés, la Butte Montmartre restera des siècles à l’écart de la vie du Paris urbain : une abbaye, une butte verdoyante et agricole où l’on cultivait la vigne, coiffée de plusieurs moulins, de champs, de fermes et de chaumières. 

Ce Montmartre presque champêtre (n’oublions pas que la Butte servit aussi de vaste carrière de gypse, pour faire du plâtre) tiendra jusqu’au XIXe siècle, mais ne pourra résister à l’avancée de Paris, de ses grandes avenues et de ses hôtels particuliers à la mode d’Haussmann. En 1860, le quartier de Montmartre est officiellement intégré à Paris

Le Montmartre d’hier, un esprit de rébellion et d’art à Paris 

Il ne faudra d’ailleurs pas attendre longtemps pour que le quartier de Montmartre se fasse remarquer, et signale à tout Paris son esprit de rébellion. Dès 1871, une grande révolte populaire agite la Butte de Montmartre : c’est la Commune de Paris, ses idées révolutionnaires et ses barricades, qui marqueront les esprits en leur temps et jusqu’à aujourd’hui. 

Cette période mouvementée s’achève avec l’édification de la Basilique du Sacré Cœur : un symbole réactionnaire, auquel succède pourtant une période extrêmement faste sur le plan culturel. Le quartier de Montmartre devient alors le cœur de la Bohème à Paris. 

La construction de la Basilique du Sacré Cœur en 1897, à Montmartre, Paris. Photo : Blog/Culturezvous.

Des lieux emblématiques de l’esprit rebelle montmartrois tels que la Place du Tertre, le Bateau-Lavoir Place Émile-Goudeau, le cabaret du Lapin Agile ou du Chat Noir, l’Elysée-Montmartre, le Moulin Rouge, etc… fleurissent dans tout Montmartre, de Pigalle à Lamarck. 

1880-1900 : place aux artistes à Montmartre

La fête bat son plein en cette toute fin de XIXe siècle, les esprits s’échauffent à l’absinthe dans les troquets, les idées fusent et les artistes affluent nombreux, peintres, musiciens, compositeurs, poètes, danseuses de cabaret certains de passage, d’autres définitivement ancrés à Montmartre. 

Les œuvres de Toulouse-Lautrec, de Maurice Utrillo ou de Vincent van Gogh portent la marque du Montmartre de l’époque, tandis que l’ambiance du quartier a influencé des Modigliani, Picasso, Matisse, Pissarro, Braque, Satie, Apollinaire, la liste est encore longue : on croisait bien du beau monde à l’apogée de Montmartre !

Dessin du 1876 lors du Bal du moulin de la Galette où Pierre-Auguste Renoir, Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh, Pablo Picasso fréquentent tous ce bal public. Photo : Article/ParislaDouce.

Autre facette de la bohème, la pauvreté était aussi courante dans le quartier de Montmartre, immortalisée par les dessins de P’tits Poulbots, les gamins des rues : l’œuvre de charité de Francisque Poulbot, autre figure emblématique de la Butte, pour leur venir en aide, illustre à merveille l’esprit d’entraide et d’indépendance qui accompagne la création de la République de Montmartre en 1921, toujours active aujourd’hui !

Illustration de MICHEL THOMAS de la lithographie « titi » parisien – enfants de la rue parisienne – souvenir des années 60/70. Photo : Pinterest/PetitsPoulbots.

Le Montmartre d’aujourd’hui : de nouveau un village, la bohème revisitée

De ce passé artistique et frondeur, il existe plein de traits d’union dans le quartier de Montmartre actuel : c’est une des raisons qui rendent ce quartier si attachant ! 

Au détour d’une place ou d’une ruelle, une plaque sur un mur rappelle le lieu de résidence d’une figure du quartier, en lieu et place d’une nouvelle boutique ou d’un restaurant, on se rappelle d’une adresse mythique de la bohème (qui se souvient du Cabaret Patachou, au 13 de la rue du Mont Cenis ?), tandis que d’autres établissements comme l’Elysée-Montmartre ou le Moulin Rouge ont survécu et continuent de jouer les fers de lance de la Butte artistique, festive et nocturne.

Vue sur l’entrée du célèbre théâtre de l’Elysée Montmartre, avec des personnes qui marchent au cœur du quartier, un jour d’automne. Photo : iStock.com/PierreOlivierClementMantion.

Mais il serait inutile de prétendre que la vie de bohème n’a pas changé à Montmartre : bien au contraire ! Tout autour de Montmartre, on sort, on discute, on innove, on chine les boutiques et on fait la fête… bobos et hipsters parisiens ont pris le relais, dans le style d’aujourd’hui ! 

Un aperçu du style des bobos et hipsters parisiens. Photo : Instagram/Lapesch.

On retrouve leur empreinte dans les boutiques de fringues ou de déco branchées (Mademoiselle Pimpante, Chinemachine, A.P.C., etc, etc…), les restos et cafés en vogue (du Bouillon Pigalle, populaire, au Très Particulier, plus select), mais encore sur les murs du quartier, où de nombreux street artistes trouvent un excellent terrain d’expression : ici un visage en relief de Gregos, là une série de poteaux peints par Le CyKlop, ou une créature fantastique de Codex Urbanus.

Comme de nombreux quartiers artistiques et populaires, Montmartre a fini par attirer un public sans doute moins artiste, mais aussi bien moins désargenté, pour devenir un quartier très recherché par de nombreux Parisiens (on tourne autour de 12000€/m² !), mais aussi d’innombrables touristes qui y trouvent encore un Paris fantasmé, proche de la carte postale.

Le quartier de Montmartre, un village à Paris

Un appartement ou une chambre d’hôtel dans le quartier de Montmartre, le must pour savourer son cadre unique, au calme, à l’abri de la circulation, ses vues imprenables sur tout Paris, son décor historique toujours teinté de ce Montmartre mythique du XIXe siècle… On aura beau dire, Montmartre demeure une expérience unique !

Ainsi, parmi les nombreux quartiers de Paris qui se revendiquent comme des villages (comme la Butte aux Cailles dans le 13e arrondissement, la Butte Bergeyre dans le 19e, ou la Campagne à Paris dans le 20e), aucun ne semble posséder la légitimité de Montmartre : cette atmosphère, on ne la retrouve nulle part ailleurs à Paris.

Vue sur la façade d’une maison à la Butte aux Cailles au 13e arrondissement à Paris. Photo : TripAdvisor/Dynamic-Media-CDN.

Des bonnes adresses pour manger ou boire un verre, toute une palette de commerces de bouche au goût du jour (comme la Maison des Epicuriens), des boutiques branchées, théâtres (la programmation du Théâtre de l’Atelier), cinémas, expos, galeries et musées pour maintenir l’aura culturelle du quartier, mais aussi bien sûr bien des sites de visite incontournables et des coins secrets à découvrir…

Voici un village qui ne laissera personne indifférent.

*
* *

Visiter Montmartre : Que voir à Montmartre ?

Visiter Montmartre à Paris, c’est avant tout se balader dans un quartier, avec ses rues pavées en pentes, ses itinéraires de place en place, ses escaliers escarpés, et ses belles bâtisses rappelant le XIXe siècle parisien… Au détour de vos pérégrinations dans le quartier, un site historique, un musée ou une église méritent de s’attarder plus longtemps : alors, que voir à Montmartre ?

Un premier point est essentiel pour la visite de Montmartre : le quartier se parcourt à pied

C’est l’unique façon de trouver votre place à Montmartre, en déambulant au hasard des rues et des escaliers de la Butte. Le quartier n’est pas immense, et vous reliez sans peine tous les monuments à voir à Montmartre en marchant tranquillement, avec un peu d’exercice pour gravir les marches !

Rue vide et vue sur le château d’eau de la place Claude Charpentier tôt le matin, à Montmartre, Paris. Photo : iStock.com/KavalenkavaVolha.

Deux moments de la journée sont à voir à Montmartre absolument : tôt le matin, avant que les foules de touristes ne commencent à gravir les pentes de la Butte, et plus tard le soir, pour voir Montmartre illuminé et calme, de nuit. Effet garanti.

Rue illuminée la nuit avec une vue sur le Sacré-Cœur, dans un quartier à Montmartre, Paris. Photo : iStock.com/KavalenkavaVolha.

Le métro et les bus de Paris permettent de se rapprocher, le Funiculaire de Montmartre de prendre de la hauteur : voilà pour les transports. La voiture est à proscrire, trop compliqué pour dénicher une place, sans compter le trouble apporté à la quiétude du quartier. Le vélo est possible, mais réservé aux plus courageux !

Visiter Montmartre : Les grands lieux de Montmartre à visiter

⛪️ La Basilique du Sacré Cœur

Elle trône au sommet de Montmartre, dominant tout le quartier, et compte parmi les monuments symboliques de Paris à travers le monde : la Basilique du Sacré Coeur est LE point de passage obligé pour visiter Montmartre !

Les escaliers et les pelouses devant le Sacré-Cœur, à Montmartre, attirent les touristes et les habitants, surtout les jours de beau temps. Photo : iStock.com/DanefromSpain.

🧭 Visiter Montmartre : le Sacré Coeur

  • 🗺️ Entrée Parvis du Sacré Coeur, Montmartre, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚠 En funiculaire : départ Place Suzanne Valadon.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Place du Tertre – Norvins, juste à côté.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Abbesses, à 7 minutes à pied par les escaliers.
  • 📅 Infos pratiques : entrée gratuite. De 10h à 17h30 en hiver, de 10h30 à 20h30 en été.
  • €€ Pour l’accès au Dôme du Sacré Coeur, entrée 6€ plein tarif, 4€ tarif réduit
  • 🎫 Réservation sur le site du Sacré Coeur.
Une petite histoire du Sacré Cœur

Révérée par les touristes du monde entier, il faut savoir que le Sacré Coeur est loin de faire l’unanimité en tant que symbole. 

La décision d’édifier cette grande basilique au sommet de Montmartre, de façon la plus ostentatoire possible, remonte à 1871 : elle représente alors la victoire de l’ordre moral et réactionnaire majoritaire à l’Assemblée Nationale sur la Commune de Paris, dont les barricades ont agité la Butte Montmartre les mois précédents.

La Basilique du Sacré Coeur est achevée en 1923. Les travaux ont pris du temps, notamment pour les fondations, la Butte Montmartre, ancienne carrière de gypse, étant un vrai gruyère ! Pour les amateurs de styles, le Sacré Coeur est un amalgame de plusieurs tendances, en adoptant notamment la forme en croix grecque d’une église byzantine, avec son grand dôme et l’ajout du campanile. 

De par sa symbolique politique, le Sacré Coeur n’a jamais fini de diviser, et bien que la Basilique ait pris place depuis bien longtemps au panthéon des grands monuments à visiter à Montmartre, elle n’est toujours pas classée monument historique un siècle après sa construction !

Le Sacré Coeur en trois anecdotes :

  • La pierre calcaire utilisée par l’architecte Paul Abadie sécrète une matière blanche, le calcin, au contact de la pluie : plus il pleut à Paris, plus le Sacré Coeur affirme sa blancheur !
Vue sur tout Paris depuis la flèche du Sacré-Cœur, avec une vue sur la colline de Montmartre, une fois l’escalade terminée. Photo : iStock.com/Scaliger.
  • Des personnes se relaient au Sacré Coeur pour prier non-stop pour le salut du monde… Les prieurs se relaient 24h/24h, disposent d’un coin pour se reposer (en chambre ou en dortoir, à réserver auprès de la Maison d’accueil EPHREM), et viennent des quatre coins du globe.
  • Aujourd’hui sur toutes les cartes postales, le Sacré Coeur n’a pas toujours été du goût de tout le monde… Zola par exemple, a lourdement critiqué ce symbole contre-révolutionnaire en son temps.
Visiter le Sacré Cœur : parcours de visite

⏱️ Temps de visite : 20min – 1h 

1. Commencez cette visite à Montmartre au pied des marches du Sacré Coeur. Plusieurs options pour grimper : les escaliers du Square Louise Michel, les marches de la rue Foyatier, le Funiculaire de Montmartre.

2. Depuis le Parvis du Sacré Coeur, prenez le temps d’apprécier les écrasantes dimensions de la Basilique : le monument est impressionnant de par ses proportions ! La statue équestre de gauche représente Saint Louis, celle de droite Jeanne d’Arc. Au-dessus, le fronton accueille la statue du Christ au Sacré-Cœur.

3. L’entrée est gratuite. Elle se fait sur votre gauche, en regardant le Sacré Coeur. A l’intérieur, on remarque notamment les mosaïques à la mode byzantine, dont la plus impressionnante de toutes, représentant Jésus, occupe l’abside : c’est la plus grande mosaïque de France

L’intérieur de la basilique du Sacré-Cœur, avec mosaïque sur les murs, à Montmartre, Paris. Photo : iStock.com/Dovapi.

4. Faites le tour tranquillement de l’édifice, sans oublier de lever les yeux. Plusieurs statues de saints ponctuent la ronde, selon vos préférences. Face au chœur, les chaises de la nef offrent l’occasion de vous recueillir, ou juste de vous reposer un moment.

L’intérieur de l’église, colonnade de la nef centrale du Sacré-Cœur à Montmartre, Cathédrale gothique de Paris. Photo : iStock.com/BennyMarty.

5. Prenez le temps de monter vers le Dôme du Sacré Coeur, afin de profiter d’une des plus belles vues de Montmartre. L’entrée est payante. Préparez-vous à grimper environ 300 marches. Là-haut, la récompense est au rendez-vous, avec un panorama incroyable sur Paris.

6. De retour sur le Parvis du Sacré Coeur, n’hésitez pas à faire le tour de la Basilique pour l’examiner sous toutes ses coutures, en suivant la rue du Cardinal Guibert et la rue du Chevalier de la Barre, pour une visite complète.

Visiter Montmartre, le Sacré Cœur : nos conseils 
  • La Basilique est à voir à Montmartre, car on ne voit qu’elle !
  • Ne manquez pas la vue depuis le Dôme, même si l’entrée est payante, c’est l’une des plus belles de tout Paris.
  • Pour un spectacle plus prenant à l’intérieur, vous pouvez visiter la Basilique durant une messe (consultez les horaires des messes).
  • Profitez de la vue sur Paris depuis le Parvis du Sacré Coeur et posez-vous au soleil sur les marches du Square Louise Michel.

💃 Le Moulin Rouge

Le cabaret le plus mythique de Paris se trouve en plein Pigalle, face à la Place Blanche, juste au pied du quartier de la Butte. Une longue file de curieux se forme chaque soir devant le Moulin Rouge pour la célèbre revue, à voir à Montmartre uniquement !

Le Moulin Rouge, un célèbre cabaret parisien situé dans le quartier chaud de Pigalle, sur le boulevard de Clichy, Paris. Photo : iStock.com/NAN104.

🧭 Visiter Montmartre, le Moulin Rouge

  • 🗺️ Entrée au 82 Boulevard de Clichy, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Lignes 30 et 54 et Noctilien N02, arrêt Blanche.
  • 🚇 En métro : Ligne 2, station Blanche, face au Moulin Rouge.
  • 📅 Infos pratiques : revue chaque jour à 19h, 21h et 23h,
  • 🎫 Réservation sur le site du Moulin Rouge.
Une petite histoire du Moulin Rouge

Le Moulin Rouge, dont l’architecture s’inspire des anciens moulins du quartier, a ouvert ses portes en 1889, lorsque la vie artistique et festive de Montmartre battait son plein. La grande époque ! Dans un style cabaret à grand spectacle, le succès fut immédiat et fulgurant.

Numéros, performances, cirque, pétomanes, on voyait de tout sur scène au Moulin Rouge. Mais ce qui marqua le plus les esprits, ce sont les danseuses de French Cancan, dont plusieurs noms marqueront l’histoire de Montmartre : La Goulue, Nini Pattes en l’Air, Yvette Guilbert, qui deviennent autant de figures du quartier. 

Ces danseuses ouvrent la voie à la célèbre Mistinguett, qui domine la revue d’après-guerre. Dans les années 45-60, de nombreux grands artistes foulent la scène du Moulin Rouge, avec Yves Montand, Edith Piaf, Joséphine Baker, Charles Trenet ou Charles Aznavour… 

Photo historique de la chanteuse et actrice française Mistinguett. Photo : Blog/Memoiresdeguerre.

A partir de 1962, les grandes revues du Moulin Rouge deviennent la marque de fabrique d’un spectacle de renommée internationale : Féerie, depuis 1999, continue de faire rêver le public actuellement !

Le Moulin Rouge en deux anecdotes :

  • Le peintre Toulouse-Lautrec a largement contribué à l’image de marque du cabaret avec ses célèbres affiches du Moulin Rouge.
  • Par superstition, depuis la revue “Frou-Frou” de 1963, chaque revue commence par la lettre F : “Frisson”, “Follement”, “Femmes, femmes, femmes”, “Féeries”, etc… 
La revue « FROU-FROU » de 1963. Photo : Gallica.Bnf.fr
Visiter Montmartre : le Moulin Rouge, parcours de visite

⏱️ Temps de visite : une soirée inoubliable. 

1. Deux options lorsque vous réservez au Moulin Rouge : soirée dîner-spectacle à 19h (à partir de 205€)  ou soirée spectacle seule à 21h et 23h (à partir de 78€). 

2. Rendez-vous 1h15 avant le spectacle devant le Moulin Rouge.

3. Ensuite, laissez-vous guider toute la soirée ! 

Visite du Moulin Rouge : nos conseils pratiques
  • Réservez toujours vos places à l’avance.
  • Tenue correcte exigée : shorts et baskets sont proscrits.
  • Il n’y a pas de limite d’âge pour le Moulin Rouge. Les mineurs sont acceptés à partir de 6 ans.
  • Les photos sont interdites durant le spectacle.

🎨 Visiter Montmartre : Le Musée de Montmartre

Pour revivre les grandes années artistiques du quartier, le Musée de Montmartre est l’adresse qu’il vous faut visiter à Montmartre. Pour la collection permanente, les Jardins Renoir ou une expo temporaire, c’est un lieu à voir à Montmartre.

Le Musée de Montmartre en plein jour, avec une vue sur le château d’eau. Photo : TripAdvisor/MuséedeMontmartre.

🧭 Visiter Montmartre, le Musée de Montmartre

  • 🗺️ Entrée au 12 rue Cortot, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Bus 40, arrêt Saules-Cortot ou Montcenis-Cortot.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt.
  • 📅 Horaires : ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h. Café Renoir ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 18h.
  • €€ Plein tarif : 13€ – Etudiants : 10€ – Jeunes : 7€ – Gratuit moins de 10 ans – Jardin 5€
  • 🎫 Billets en ligne sur le site du Musée de Montmartre.
Une petite histoire du Musée de Montmartre

Le Musée de Montmartre existe déjà depuis 1960 ! C’est dire si le besoin de conserver la mémoire de ce quartier unique s’est vite fait ressentir… 

Auguste Renoir illustre les habitants du 12-14 rue Cortot devant l’entrée du Musée de Montmartre. Photo : Facebook/MuséedeMontmartre.

Plusieurs fois remanié, le Musée de Montmartre se voit agrémenté en 2012 des Jardins Renoir, un lieu agréable créé d’après plusieurs peintures du maître et offrant un point de vue inédit en surplomb des vignes de Montmartre.

Le Musée de Montmartre en une anecdote :

  • De nombreux artistes montmartrois sont passés par le 12 rue Cortot : Renoir, Suzanne Valadon et Maurice Utrillo, Francisque Poulbot… pour n’en citer que quelques-uns.
Visiter le Musée de Montmartre : parcours de visite

⏱️ Temps de visite : 1h30. 

La visite du Musée de Montmartre comprend plusieurs étapes : 

1. Les Collections permanentes : toute l’histoire de la Butte Montmartre à travers les grandes heures de la Butte, à partir des années 1860 : les cabarets, les cafés, les ateliers d’artiste, les mutations d’un quartier, de la campagne à la ville… Plusieurs belles pièces signées Toulouse-Lautrec, Steinlen, Modigliani, Kupka, ou Maurice Utrillo.

2. L’atelier-appartement de Suzanne Valadon : pour retrouver l’esprit de l’époque, le Musée de Montmartre a réaménagé à l’identique (ou presque) l’atelier occupé par Suzanne Valadon et Maurice Utrillo en 1912, ici même.

L’intérieur du Musée de Montmartre où se trouve l’atelier de Suzanne Valadon. Photo : TripAdvisor/MuséedeMontmartre.

3. Les Jardins Renoir : vraiment sympas à découvrir, ces jardins secrets dans le vieux Montmartre sont une parenthèse fleurie offrant une belle vue sur les vignes de Montmartre. Il est possible de ne visiter que les Jardins Renoir. 

Vue sur les Jardins Renoir dans un temps bien ensoleillé, au Musée de Montmartre. Photo : TripAdvisor/MuséedeMontmartre.

4. Le Café Renoir : pour prolonger la visite, vous pouvez vous poser au Café Renoir (ouvert uniquement du mercredi au dimanche), sous la verrière avec vue sur les jardins, pour un café ou un plat léger.

Vue de l’intérieur du café Renoir sur les jardins Renoir, au Musée de Montmartre. Photo : TripAdvisor/MuséedeMontmartre.
Visite du Musée de Montmartre : nos conseils pratiques
  • Vous pouvez réserver vos billets en ligne à l’avance. 
  • Une visite guidée avec guide-conférencier du Musée de Montmartre est possible (19€).

👨‍🎨 Visiter Montmartre : Dali Paris

Attenant à l’agréable petite place du Calvaire, juste à l’écart de l’agitation de la Place du Tertre, Dali Paris est l’autre musée à voir à Montmartre. Comme son nom l’indique, il est consacré à Salvador Dali, pour visiter Montmartre sous l’angle surréaliste !

🧭 Visiter Montmartre, Dali Paris

  • 🗺️ Entrée au 11 rue Poulbot, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Place du Tertre – Norvins.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Abbesses.
  • 📅 Horaires : tous les jours de 10h à 18h.
  • €€ Plein tarif : 13€ – Tarif réduit : 9€ – Gratuit pour les enfants de moins de 8 ans – Audioguide : 3€
  • 🎫 Billets coupe-file en ligne sur le site Dali Paris.
Une petite histoire de Dali Paris

Dali Paris est un musée entièrement dédié à Salvador Dali, à travers la collection privée d’un grand expert en art, Beniamino Levi.

Ancienne image de l’artiste espagnol Salvador Dali. Photo : Instagram/Easel_stories/Totallyhistory.com.

Certes, on ne cite que rarement Dali parmi les grands artistes qui ont peuplé Montmartre, ne faisant pas partie des “résidents permanents”. Pourtant, le maître du surréalisme est bel et bien passé par là : il vécut par exemple un petit moment au 7, rue Becquerel, (plan / itinéraire) sur le flanc de la Butte. 

Autre moment marquant de Dali à Montmartre, cette estampe inspirée de Don Quichotte, peinte avec des cornes de rhinocéros, en public et en photos, Place Jean-Baptiste-Clément, à quelques encablures de là.

Dali Paris en une anecdote :

  • Salvador Dali se vit proposer le titre d’Empereur de Montmartre par Lucie Valore, elle-même autoproclamée Impératrice du quartier ! Depuis sa Catalogne où il passe tout son temps, l’Empereur n’a pas eu tellement l’occasion de régner…  
Un aperçu du Musée Dali de l’intérieur, avec des collections d’artistes, y compris celle de Salvador Dali. Photo : TripAdvisor/Dynamic-media-cdn/DaliParis.
Visiter Dali Paris : parcours de visite

⏱️ Temps de visite : 45min. 

1. La collection permanente : on vient au Dali Musée pour voir du Dali, avec pas moins de 300 pièces de l’artiste composant la collection permanente, dont certaines œuvres présentées en réalité augmentée. La collection est organisée en diverses thématiques chères au peintre catalan. 

Un aperçu de la collection permanente de Salvador Dali, avec des collections d’autres artistes, au Musée Dali. Photo : TripAdvisor/Dynamic-media-cdn/DaliParis.

2. Expos temporaires : à surveiller, Dali Paris organise régulièrement des expos temporaires, avec des variations autour de Salvador Dali évidemment.

3. La Place du Calvaire : la visite de Dali Paris est l’occasion de vous attarder sur la charmante Place du Calvaire : bancs et murets en pierre ombragés, vue sur Montmartre, un lieu à voir à Montmartre. 

Un aperçu du charme que dégage le café « Chez Plumeau » à place du Calvaire, la plus petite place à Montmartre. Photo : Instagram/Moumoun19.
Visite de Dali Paris : nos conseils pratiques
  • Vous pouvez réserver vos billets coupe-file en ligne à l’avance sur le site Dali Paris 
  • L’audio-guide est utile pour obtenir davantage d’infos sur les œuvres.

🎬 Visiter Montmartre : le parcours Amélie Poulain

Plusieurs sites du tournage du célèbre film de Jean-Pierre Jeunet Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain sont à voir à Montmartre, au cours d’une balade ou même d’une visite guidée. Le principal, le Café des Deux Moulins, sera d’ailleurs l’occasion de faire escale en plein cœur du quartier. 

La couverture du célèbre film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet. Photo : Instagram/BirkahVebinkultur.

🧭 Visiter Montmartre, parcours Amélie Poulain

  • 🗺️ Le Café des Deux Moulins, 15 rue Lepic, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 30 et 54, arrêt Blanche.
  • 🚇 En métro : Ligne 2, station Blanche, Ligne 12, station Abbesses.
  • 📅 Horaires : pour le café, tous les jours, 7h à 2h en semaine, 9h-2h le weekend.
  • €€ Gratuit pour la balade, le prix d’un café pour s’attarder au comptoir.
Une petite histoire d’Amélie Poulain à Montmartre

Inutile de revenir sur le succès planétaire qu’a connu le film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain : sorti en 2001, il reste sans doute la dernière grande mise en scène de ce Montmartre à l’ancienne que tant de curieux recherchent en se baladant dans le quartier.

Extrait du film « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ». Vidéo : Youtube.com/MoviesVideo.

Il faut dire que le cadre se prête à merveille à l’histoire ! Suite au succès du film, plusieurs lieux de tournage sur la Butte, dont le Café des Deux Moulins, ont gagné en notoriété et affichent encore des portraits d’Amélie pour se distinguer.

Amélie Poulain en une anecdote :

  • Dans le film, Amélie adore aller au cinéma : pour la suivre jusqu’au bout, réservez vous du temps pour une séance au Studio 28 (10 rue Tholozé), LE cinéma de Montmartre.  
Parcours de visite Amélie Poulain : à voir à Montmartre

⏱️ Temps de visite : 2h à Montmartre. 

1. Le Café des Deux Moulins : première étape de la balade, rue Lepic, le café où travaille Amélie. Prenez un café au comptoir, ou profitez de la terrasse pour déjeuner sur le pouce.

Le célèbre café des 2 moulins, lieu de tournage du film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain ». Photo : Instagram/VanessavGarcia.

2. L’épicerie Collignon : plus haut dans Montmartre, cette épicerie de quartier bien achalandée et à la jolie devanture est encore estampillée Au marché de la Butte.

L’épicerie « La Maison Collignon » dans le film « Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain », un autre des lieux cultes de ce film, au marché de la Butte. Photo : Flickr.com/EmilyBee.

3. Le métro Abbesses : descendez les longs escaliers pour retrouver les quais de l’une des stations d’Amélie.  

Un aperçu de la station de métro Abbesses à la place des Abbesses, Montmartre. Photo : Instagram/Monparisenbouteille.

4. Le Square Louise Michel : suivez les traces d’Amélie depuis la Place Saint-Pierre et son carrousel jusqu’en haut des marches menant au Sacré Coeur.  

5. La rue Maurice Utrillo : petit crochet en haut de cette rue-escalier pour admirer la même vue qu’Amélie.

6. La rue Saint-Vincent : longez ce décor typique de la Butte qui a servi à plusieurs scènes du film. 

7. Le métro Lamarck-Caulaincourt : une station pittoresque reconnaissable entre toutes dans le film. 

Visite parcours Amélie Poulain : nos conseils pratiques
  • Vous pouvez réserver sur le site du Café des Deux Moulins si vous souhaitez être sûr d’avoir de la place pour manger.
  • Le ticket t+ de la RATP est valable 1h30 après validation : avec un ticket composté, vous avez le temps de visiter les stations Abbesses et Lamarck sans même prendre le métro.

Visiter Montmartre : les lieux incontournables à voir à Montmartre

Il y a les musées ou les monuments comme le Sacré Coeur à visiter à Montmartre, mais il existe aussi de nombreux lieux emblématiques de ce quartier de Paris devant lesquels s’attarder un moment, jeter un œil, ou passer une soirée… Sélection d’incontournables à voir à Montmartre

La Place du Tertre

⏱️ Temps de visite : 20min, et davantage pour une caricature.

Sans doute le coin le plus touristique de tout Montmartre, la Place du Tertre n’en conserve pas moins son aura artistique, grâce à ses illustres peintres et caricaturistes : profitez-en pour vous faire tirer le portrait. 

À voir de nuit, calme et illuminée, effet romantique assuré.

🧭 Visiter Montmartre : la Place du Tertre

  • 🗺️ Place du Tertre, rue Norvins, Montmartre, 75018 Paris, France.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Place du Tertre – Norvins, juste à côté.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Abbesses, à 5 minutes à pied par les escaliers.

Les Vignes de Montmartre 

⏱️ Temps de visite : 10min.

Vestige du passé viticole de la Butte, les Vignes de Montmartre composent encore un site insolite en plein cœur du quartier, à l’angle de la rue des Saules et de la rue Saint-Vincent. 1700 pieds de vigne bien alignés produisent encore un cru qui se déguste lors de la Fête des Vendanges, en octobre, également l’occasion d’une visite guidée du Clos Montmartre. 

Clos Montmartre, le célèbre vignoble sur Montmartre à Paris dans un temps bien ensoleillé. Photo : iStock.com/Wjarek.

🧭 Visiter Montmartre : les vignes de Montmartre

  • 🗺️ Le Clos Montmartre, rue des Saules, 75018 Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Les Vignes.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt.
  • 📅 Une date à retenir : la Fête des Vendanges, deuxième weekend d’octobre, chaque année.

Le Cimetière de Montmartre 

⏱️ Temps de visite : 1h.

Au pied de la Butte de Montmartre, le Cimetière de Montmartre voit se croiser promeneurs du quartier, touristes curieux, et fans venus rendre hommage à l’une des nombreuses personnalités du monde des arts et de la culture reposant ici : Dalida, France Gall et Michel Berger, François Truffaut, Emile Zola, Edgar Degas et bien d’autres…

La tombe de la célèbre chanteuse Dalida, entourée de fleurs, au Cimetière de Montmartre, Paris. Photo : Instagram/Laurent_Bertignac.

Un lieu paisible et arboré à l’abri de l’agitation de Paris. 

🧭 Visiter Montmartre : le Cimetière de Montmartre

  • 🗺️ Cimetière de Montmartre, 20 avenue Rachel, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Lignes 30 et 54, arrêts Place de Clichy – Caulaincourt ou Blanche.
  • 🚇 En métro : Lignes 2 et 13 station Place de Clichy, Ligne 2 station Blanche.
  • 📅 Horaires : variables selon les saisons, à consulter sur le site de la Ville de Paris.

Le Lapin Agile 

⏱️ Temps de visite : une soirée musicale.

Le plus vénérable cabaret de tout le quartier (depuis 1860), voici une adresse à voir à Montmartre. Le Lapin Agile occupe une petite bâtisse qui n’a que peu bougé depuis sa construction en 1795.

Repaire de nombreux artistes en son temps, ce symbole montmartrois est encore en activité, pour écouter de la chanson française en buvant un verre, dans une ambiance conviviale.

Le cabaret artistique de Montmartre, au Lapin Agile, un lieu de prédilection pour les artistes et écrivains en difficulté, dont Picasso, Modigliani, Apollinaire et Utrillo. Photo : iStock.com/KovalenkovPetr.

🧭 Visiter Montmartre : le Lapin Agile

  • 🗺️ Le Lapin Agile, 22 rue des Saules, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 80, arrêt Lamarck.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt.
  • 📅 Horaires : mardi, jeudi, vendredi, samedi, à partir de 21 heures. 35€ spectacle + boisson.
  • 🎫 Réservation en ligne sur le site du Lapin Agile

Le Moulin de la Galette 

⏱️ Temps de visite : 5min, ou un repas au restaurant.

Un des derniers vestiges des fameux moulins qui parsemaient la Butte Montmartre jusqu’au XIXe siècle, le Moulin de la Galette se dresse comme un souvenir du passé campagnard du quartier. 

Lieu de rendez-vous et bal à la mode immortalisé par des artistes comme Renoir à la grande époque de Montmartre, le Moulin de la Galette ne se visite pas : c’est aujourd’hui un restaurant, également baptisé Moulin de la Galette ! 

🧭 Visiter Montmartre : le Moulin de la Galette

  • 🗺️ Le Moulin de la Galette, 83 rue Lepic, 18e arrondissement, Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Moulin de La Galette.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt ou Abbesses.
  • 📅 Horaires : restaurant toute la semaine, 12h00-22h15.
  • 🎫 Réservation en ligne sur le site du Moulin de la Galette

Le Mur des je t’aime

⏱️ Temps de visite : 10min.

Cela vous prendra davantage de temps si vous cherchez à déchiffrer les précisément 311 Je t’aime inscrits en 250 langues sur ce fameux Mur… Attraction romantique bien sûr, cachée derrière la végétation du Square Jehan Rictus aux Abbesses, le Mur des je t’aime est devenu un point de passage incontournable pour les amoureux depuis sa création en 2000.

Le mur des je t’aime à la place des Abbesses, Montmartre, écrit en 250 langues internationales. Photo : Instagram/ NoemieJaona.

🧭 Visiter Montmartre : le Mur des je t’aime

  • 🗺️ Le Mur des je t’aime, Square Jehan Rictus, Place des Abbesses, 75018 Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Abbesses.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Abbesses.
  • 📅 Horaires : tous les jours, variables selon les saisons. A voir sur le site du Mur des je t’aime.

Le Funiculaire de Montmartre

⏱️ Temps de visite : 1min30 de temps de trajet.

C’est une attraction à voir à Montmartre autant qu’un moyen de transport : le Funiculaire de Montmartre permet de s’épargner l’ascension des nombreuses marches menant au Parvis du Sacré Cœur, au sommet de la Butte, pour le prix d’un ticket de métro. 

🧭 Visiter Montmartre : le Funiculaire de Montmartre

  • 🗺️ Place Suzanne Valadon, 18e arrondissement, Paris. 
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Yvonne Le Tac ou Ligne 54, arrêt Anvers Sacré Coeur.
  • 🚇 En métro : Ligne 2, station Anvers, ou Ligne 12, station Abbesses.
  • 📅 Accès et horaires : ticket t+, 1.90€, auprès de la RATP, de 6h à 00h45.
  • 🎫 Réservation de tickets en ligne avec l’appli RATP

Visiter Montmartre : les lieux moins connus à arpenter à Montmartre

Passé les grands classiques, il reste encore mille choses au moins aussi intéressantes à voir à Montmartre. Des sites moins connus, peu ouverts au public, plus spécifiques ou que l’on découvre au hasard de la balade… 

Bien sûr, les artistes sont omniprésents dans un tel quartier, comme lorsque l’on croise l’étonnante sculpture du Passe-Muraille (sur la Place Marcel Aymé), en hommage au personnage de Marcel Aymé, ou que l’on s’attarde à l’ombre sur un banc de la Place Emile Goudeau, à écouter un musicien de rue…  

Ceci parfois sans même se rendre compte que l’on est assis à côté du mythique Bateau-Lavoir (13 Place Emile Goudeau), dont les ateliers d’artistes ont accueilli tous les grands noms de Montmartre : Picasso, Max Jacob, Juan Gris, Modigliani, Mac Orlan, le Douanier Rousseau mais encore Diego Riviera.

L’imposante Maison de Dalida (11 bis Rue d’Orchampt), comme son buste de la rue de l’Abreuvoir, sont un vrai pèlerinage pour les fans de la chanteuse, tandis que les nostalgiques de chez Michou (80 rue des Martyrs) lui rendent un dernier salut au Cimetière Saint Vincent (6 Rue Lucien Gaulard).

Les rues de Montmartre recèlent de bien des œuvres à ciel ouvert, c’est pourquoi on garde toujours l’œil bien ouvert : le street art est partout, à l’image du Passage des Abbesses, tout comme on apprécie les couleurs bigarrées des tissus du marché Saint-Pierre… 

Un aperçu externe de la belle boutique Saint-Pierre, avec des tissus d’imprimés différents. Photo : Instagram/LesCouponsdeSaintPierre.

À côté, ne manquez pas de découvrir les expos temporaires de la Halle Saint-Pierre (2 rue Ronsard), ou simplement d’y prendre un café au pied de la Butte Montmartre. 

D’autres lieux sont carrément secrets, et pas toujours évidents d’accès : citons par exemple le petit et très ancien Cimetière du Calvaire (2 Rue du Mont-Cenis), ouvert le 1er Novembre uniquement, le Jardin sauvage Saint-Vincent (17 Rue Saint-Vincent) une parenthèse de verdure en plein Montmartre ouverte épisodiquement et sur visite, ou les Arènes de Montmartre (25 Rue Chapp), qui accueillent sporadiquement concerts ou spectacles… 

Ouverts mais bien cachés, le Jardin La Goulue (14 Rue Burq), est un square typique du quartier, baptisé en mémoire de Louise Weber, danseuse populaire du Moulin Rouge de la grande époque, tandis que la Villa Léandre (23 ter Avenue Junot) aligne dans une impasse élégante plusieurs belles maisons début XXe aux façades pittoresques.

On pourrait ainsi multiplier les exemples, mais laissez-vous guider par votre curiosité et rassurez-vous : même en habitant Montmartre, il est sans doute impossible d’en avoir jamais vraiment “fait le tour” !

Regardez aussi…