25 mai 2024

Le Sacré-Cœur à Montmartre : histoire, visite, accès, tout savoir

Inspirant tout autant de ferveur touristique que religieuse, la Basilique du Sacré-Cœur coiffe la colline de Montmartre : ce véritable symbole de Paris demeure l’un des monuments les plus visités de la capitale.

La Basilique du Sacré-Cœur culmine à 130 mètres d’altitude, sur le point le plus haut de la ville : ici s’offre une vue à couper le souffle, sans doute la plus belle de tout Paris ! 

Incroyable vue sur l’ensemble du Sacré-Cœur de Montmartre, Paris. Photo : Instagram.com/world_walkerz.

Aujourd’hui, le Sacré-Cœur voit défiler chaque jour des milliers de visiteurs sur son parvis, et sa silhouette aux influences de basilique byzantine semble posée là depuis toujours. Il n’en est rien, comme l’histoire mouvementée et controversée du Sacré-Cœur nous le démontre…

La Basilique du Sacré-Cœur en quelques chiffres

  • ✝️ Inauguration officielle : 1891
  • 🛐 Fin de construction : 1923
  • ⬆️ Hauteur du dôme : 83 m
  • ⛰️ Altitude dans Paris : 130 m
  • 👨‍👩‍👧‍👦 Nombre de visiteurs par an : 11 millions (source : basilique du Sacré-Cœur)
  • 📷 en 2e position des monuments de Paris les plus visités (source : France Bleu)

L’histoire du Sacré-Cœur : le monument le plus haut et le plus visible de Paris

L’histoire du Sacré-Cœur débute en 1871. Pas plus tôt ? Et bien non ! La Basilique est tellement ancrée dans le paysage actuel de Paris qu’il est courant d’imaginer qu’elle soit bien plus ancienne que cela. 

Montmartre avant la Basilique du Sacré-Cœur

Avant l’apparition du Sacré-Cœur dans l’histoire de Montmartre, la Butte accueillait déjà depuis fort longtemps des édifices religieux, comme l’église Saint-Pierre de Montmartre, datant du XIIe siècle, ou l’abbaye des Bénédictines.

Vue sur l’église Saint-Pierre de Montmartre dans un jour bien ensoleillé. Photo : Twitter.com/@radionotredame.

Le site était alors surtout connu comme le mont des Martyrs, sans doute à l’origine de l’étymologie de Montmartre, car c’est à son sommet que saint Denis, premier évêque de Paris, fut décapité ! 

À lire Montmartre – le guide complet

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, Montmartre était donc un lieu courant de pèlerinage, mais pas seulement : guinguettes, champ de foire et petits jardins potagers occupaient alors le terrain sur lequel fût bâti le Sacré-Cœur.

1870 : un vœu national aux origines de la construction du Sacré-Cœur

Siège de Paris et défaite militaire face aux Prussiens, soulèvement populaire et commun de Paris, en 1870-1871, rien ne va plus en France… surtout selon l’avis de fervents catholiques doublés de patriotes tels qu’Alexandre Legentil et Hubert Rohault de Fleury.

Ces deux-là rédigent alors le « vœu national » de construire une église au sommet de Montmartre, consacrée au Cœur du Christ, pour « expier les péchés » d’une France en pleine déshérence spirituelle. 

Le « vœu » sera exaucé en 1872, après un vote à l’Assemblée nationale décidant de la construction du Sacré-Cœur, au sommet de la colline de Montmartre. 1875 voit la pose de la première pierre de la Basilique, dont les plans ont été dressés par l’architecte Paul Abadie. C’est le début d’un long chantier, s’étalant sur 48 ans : si le Sacré-Cœur est inauguré en 1891, l’édifice est officiellement terminé en 1923.

Le Sacré-Cœur, un chantier long et controversé

La construction de la basilique a pris bien des années : dès le début du chantier, des difficultés apparaissent pour creuser les fondations. 

La Butte, percée de nombreuses galeries, a longtemps servi de carrière de gypse, pour faire du plâtre (la poussière blanche est à l’origine du nom de la place et de la rue Blanche !). C’était un vrai gruyère, prêt à s’effondrer… pas évident d’y planter une église aussi imposante que le Sacré-Cœur !

À Paris, tous ne voient pas d’un bon œil la construction du Sacré-Cœur, ostensiblement massif, au sommet de Montmartre… Le chantier faisant suite à la répression de la commune de Paris, dont les barricades et les idées révolutionnaires ont marqué bien des esprits, l’église est presque tout de suite assimilée à un symbole d’ordre moral et réactionnaire. 


Zola, Steinlen, Willette, plusieurs notables artistes montmartrois s’expriment à l’encontre de cette église… sans inverser la tendance conservatrice qui prévaut en France à l’époque. 

Le Sacré-Cœur, attraction touristique majeure de Paris

La construction du Sacré-Cœur s’achève, puis viennent les aménagements que l’on connaît autour de la Basilique, comme le funiculaire de Montmartre, ou l’aménagement de l’actuel square Louise Michel (à l’origine, square Saint-Pierre, rebaptisé du nom d’une grande figure de la commune en 2004). 

Haut perché au-dessus de Paris, clairement visible depuis de nombreux points de la capitale, le Sacré-Cœur profite non seulement d’une architecture impressionnante, mais aussi d’une situation idéale pour attirer les foules, avec la plus belle vue de Paris. C’est la carte postale parfaite, consacrée par les touristes venus de toute la France et du monde entier !

Résultat, la Basilique du Sacré-Cœur est aujourd’hui le 2e monument le plus visité de Paris (après Notre-Dame de Paris), avec 11 millions de visiteurs par an en moyenne. 

Extérieur, intérieur, dôme : la visite complète du Sacré-Cœur

Visiter le Sacré-Cœur peut se faire en plusieurs étapes : l’extérieur de la Basilique mérite de l’attention (surtout le panorama !), comme l’intérieur, en accès libre et gratuit. Le dôme du Sacré-Cœur est aussi ouvert à la visite, mais l’accès est payant. 

🧭 Visiter le Sacré-Cœur : 

  • 🗺️ Entrée Parvis du Sacré-Cœur, Montmartre, Paris 18e.
  • 🕜 Horaires : tous les jours de 6 h 30 à 22 h 30.
  • ✔️ À visiter : l’extérieur et l’intérieur du Sacré-Cœur (gratuit), le dôme (accès payant).
  • Ne se visite pas : la crypte, le Grand Orgue, le campanile et la Savoyarde.

La Basilique du Sacré-Cœur : le secret de sa blancheur

Dominant Paris du haut de la Butte Montmartre, le Sacré-Cœur est insolent de blancheur, couleur qui le rend encore plus visible et reconnaissable. 

Vue de Paris depuis la blancheur du dôme du Sacré-Cœur. Photo : iStock.com/scaliger.

De manière étonnante, cette blancheur semble encore renforcée par temps de grisaille et de pluie – ce qui arrive, parfois, à Paris… Ceci n’est pas qu’une impression : le matériau de construction principal du Sacré-Cœur, le travertin, possède la propriété de blanchir au contact de l’eau !  

Cette pierre, choisie par l’architecte Paul Abadie, fut importée tout spécialement des carrières de Château-Landon, et distingue encore davantage le Sacré-Cœur des autres monuments de Paris, lui conférant son aspect extérieur si particulier.

Les dimensions du Sacré-Cœur

↕️ Longueur de la basilique : 85 mètres

↔️ Largeur de la basilique : 35 mètres

⬆️ Hauteur du dôme : 83 mètres

🔄 Dimensions de la coupole : 55 mètres de haut, 16 mètres de diamètre.

La Basilique du Sacré-Cœur : visiter l’extérieur 

  • 🗺️ Départ sur le Parvis du Sacré-Cœur, Montmartre, Paris 18e.
  • ⏱️ Temps de visite : 15 minutes.
  • €€ Tarifs : gratuit.
  • 🕜 Horaires : 24 h/24 h.

Quel style architectural pour le Sacré-Cœur ?

L’architecture générale tout d’abord est de style romano-byzantin : le Sacré-Cœur mêle des styles empruntés à divers édifices, rappelant les lignes exceptionnelles de la basilique Sainte-Sophie (Istanbul) ou de celle de Saint-Marc (Venise) : les dômes, le plan en croix grecque, le campanile…

Que voit-on sur le parvis du Sacré-Cœur ?

Le parvis du Sacré-Cœur retient particulièrement l’attention : c’est ici, face à la Basilique, que l’on prend conscience des dimensions écrasantes de l’édifice ! 

La vue au pied du parvis du Sacré-Cœur. Photo : iStock.com/vladj55.

Un grand porche couvre les marches pour accéder à l’intérieur, sur lequel se dressent deux statues équestres : à gauche, Saint Louis, à droite, Jeanne d’Arc.

 

Au centre du fronton, la statue du Sacré Cœur de Jésus-Christ complète ce triptyque servant de comité d’accueil de la basilique.

La vue de Paris depuis le Sacré-Cœur

Ne perdez pas l’occasion d’admirer la vue sur tout Paris qui s’offre depuis les marches du parvis : le panorama s’étend, paraît-il, à 50 kilomètres à la ronde ! 

L’arrière du Sacré-Cœur et son campanile

Faites bien le tour du Sacré-Cœur par l’extérieur, en suivant la rue du Cardinal Guibert et la rue du Chevalier de la Barre, moins bondée de touristes, pour découvrir le monument sous tous les angles. Au pied de l’impressionnant campanile, le décor est presque irréel, et semble fait de carton-pâte.

Une rue romantique, en plein soleil, à l’arrière de la basilique du Sacré-Cœur. Photo : iStock.com/PascaleGueret.

Nos conseils pour bien visiter le Sacré-Cœur de l’extérieur : 

  • Tôt le matin pour la lumière, tard le soir pour l’atmosphère des lieux, et dans les deux cas, moins de touristes.
  • Le parvis du Sacré-Cœur, exposé plein sud, est l’un des meilleurs spots pour prendre le soleil à Montmartre : à retenir !
  • Chanteurs, musiciens, jongleurs, statues vivantes… il y a toute une vie autour du Sacré-Cœur, et le spectacle vivant en fait partie. Prenez le temps d’en profiter.
  • La visite est animée en décembre par le Marché de Noël de Montmartre, dont les stands bordent le Sacré-Cœur, rue du Cardinal Guibert.

Visite de l’intérieur du Sacré-Cœur : à ne pas manquer 

  • 🗺️ Entrée parvis du Sacré-Cœur, Montmartre, Paris 18e.
  • Pour les personnes en situation de handicap, un accès avec ascenseur se situe au 35 rue du Chevalier de la Barre (derrière la Basilique).
  • 🕜 Horaires : tous les jours de 6 h 30 à 22 h 30.
  • €€ Tarif : entrée gratuite.
  • Photographies et vidéos interdites à l’intérieur du Sacré-Cœur.
  • ⚠️ Aucune visite guidée de l’intérieur du Sacré-Cœur n’est proposée, pour préserver le silence. Un livret-guide est disponible à la librairie de la Basilique.
  • ⏱️ Temps de visite : 20 minutes.

Un tour à l’intérieur du Sacré-Cœur

L’entrée est gratuite, alors ne vous privez pas de faire un tour à l’intérieur de la Basilique. Vous êtes libre de déambuler à l’intérieur. 

Les chapelles se succèdent, dédiées à divers saints et figures catholiques (Saint-Michel, Saint-Louis…), ornées de grands vitraux datant de 1946 : les originaux furent détruits en 1944, lors de bombardements. 

Des statues de saints émaillent le parcours. La nef, avec ses rangées de chaises, est dédiée aux croyants désireux de se recueillir, et occupée durant les messes. Plusieurs stations vous permettent d’allumer un cierge ou une petite bougie (moyennant finance), une façon de laisser trace de votre passage dans l’église.

Le chœur et la mosaïque du Sacré-Cœur de Jésus-Christ

Certainement l’élément le plus remarquable de votre visite de l’intérieur du Sacré-Cœur. Cette mosaïque impressionnante de plus de 473 m², réalisée entre 1918 à 1922, est la plus grande de France

On peut y voir : Jésus et son Sacré-Cœur bien visible, Marie, Saint-Michel, mais aussi, agenouillés au centre, Jeanne d’Arc et le pape Léon XIII. 

Pour l’anecdote, une large frise rédigée en latin nous explique la vocation du Sacré-Cœur : « SACRATISSIMO CORDI JESU, GALLIA PŒNITENS ET DEVOTA ET GRATA », qui se traduit en français par : « Au Cœur très saint de Jésus, la France pénitente, fervente et reconnaissante ». 

La vocation du Sacré-Cœur avec la figure de Jésus-Chris sur la Basilique. Photo : iStock.com/ VladislavZolotov.

Nos conseils pour bien visiter l’intérieur du Sacré-Cœur : 

  • Choisissez une heure où la messe a lieu, pour davantage d’ambiance religieuse.
  • Évitez les heures de grosse affluence en pleine journée pour plus de tranquillité.
  • Une fouille des sacs a lieu au portail par un agent de sécurité.
  • Le silence est d’or au Sacré-Cœur, restez discret à l’intérieur : parlez bas, et pas de photos !

Visiter le dôme du Sacré-Cœur : un panorama imprenable de Paris

  • 🗺️ Entrée par l’extérieur, après le contrôle de sécurité.
  • ⏱️ Temps de visite : 15 minutes.
  • €€ Tarifs : entrée 6 € plein tarif, 4 € tarif réduit.
  • 🕜 Horaires : à partir de novembre, tous les jours de 10 h à 17 h 30, à partir de mars, tous les jours de 10 h à 19 h.

C’est l’attraction bonus du Sacré-Cœur : le dôme, caractéristique de l’édifice, culmine à 83 mètres. Ajoutés aux 130 mètres de la colline de Montmartre, on devine que le point de vue sur la ville depuis le sommet est exceptionnel !

Ce panorama à 360° sur tout Paris, mais aussi sur Montmartre, est le principal attrait du dôme, mais il se mérite : 300 marches raides sont à gravir, sans ascenseur. Vous êtes prévenu !


📷 À voir depuis le dôme du Sacré-Cœur :

  • La tour Eiffel
  • Le Panthéon
  • Notre-Dame de Paris
  • Le centre Pompidou
  • La tour Montparnasse

Visiter la crypte du Sacré-Cœur

  • Ne se visite plus !

La crypte est restée ouverte aux visiteurs pendant un certain temps, mais elle est de nouveau fermée

Lieu insolite, elle abrite, entre autres, une chapelle de la Pietà avec une statue monumentale de la Vierge au pied de la Croix, des reliques, des tombeaux d’évêques et de religieux… 


Sur un terrain gruyère percé de galeries tel que la butte Montmartre, aménager la crypte fut un autre défi de la construction du Sacré-Cœur. Pour maintenir le tout, il a fallu planter 83 piliers de 33 mètres de profondeur !

Le Grand Orgue du Sacré-Cœur

  • Ne se visite pas

Il n’est pas possible de voir le Grand Orgue de près, mais il est possible de l’entendre ! 

Reconnu pour sa sonorité exceptionnelle (il faut tout de même être spécialiste pour s’en apercevoir…), ce vénérable instrument fut conçu en 1895, non pas pour le Sacré-Cœur, mais pour un château du côté de Biarritz !

Photo de près du Grand Orgue du Sacré-Cœur de Montmartre. Photo : TripAdvisor/ Dynamic-media-cdn.

Toujours est-il que le Grand Orgue accompagne depuis 1919 les offices du Sacré-Cœur, et vous pouvez l’entendre :

  • aux messes de 11 h, 18 h 30 et 22 h, tous les jours.
  • à la messe de 15 h le vendredi.
  • aux Vêpres de 16 h le dimanche.
  • le 24 décembre pour la veillée de Noël à 22 h.

Le campanile et la Savoyarde

  • Ne se visitent pas

Malheureusement, le campanile du Sacré-Cœur, haut de 83 mètres, n’est pas ouvert au public. Il abrite la Savoyarde, la plus grosse cloche au monde capable de se balancer et donc, de sonner !

Moment de l’arrivée de la Savoyarde avec les 26 chevaux qui la transportaient. Photo : Twitter.com/@2017_fatboy.

De son petit nom « Françoise Marguerite du Sacré-Cœur de Jésus », surnommée plus simplement la Savoyarde, cette énorme cloche fut fondue en 1891, à Annecy-le-Vieux, en Savoie : le casse-tête fut ensuite d’acheminer une telle cloche jusqu’au sommet de la colline de Montmartre ! 

En 1895, il aura fallu 26 chevaux et des rues ensablées pour monter cette énorme cloche là où elle est aujourd’hui. 

Le moment de faire monter la plus grosse cloche de France, la Savoyarde. Photo : Twitter.com/@ParisAMDParis.

Vous pouvez entendre le tintement puissant de la Savoyarde 15 minutes avant :

  • la messe de 15 h le vendredi
  • les messes de 11 h et 18 h et les Vêpres de 16 h le dimanche

Visiter le Sacré-Cœur : le bureau d’accueil, la librairie et la boutique

Un renseignement, un livre sur le Sacré-Cœur, un souvenir religieux ? Vous trouverez tout ceci directement dans la Basilique.

Le bureau d’accueil du Sacré-Cœur

  • 🕜 Horaires : ouvert en journée, tous les jours sauf le lundi.

Au bureau d’accueil du Sacré-Cœur (à l’intérieur de la Basilique), une sœur bénédictine est présente pour répondre à vos questions et pour toute écoute spirituelle. 

Dans la mesure où il n’y a pas de visite guidée du Sacré-Cœur pour éviter le bruit, c’est un peu la guide de substitution pour les visiteurs.

La librairie du Sacré-Cœur

  • 🕜 Ouverte tous les jours sauf le lundi.

La tonalité des ouvrages en rayon est religieuse, comme on pouvait s’en douter : on y trouve bibles, catéchismes, spiritualité, mais aussi livres pour enfants. 

La librairie se situe à l’intérieur du Sacré-Cœur.

La boutique du Sacré-Cœur

  • 🕜 Ouverte tous les jours, de 10 h à 18 h.

Il est possible de faire quelques emplettes au cours de votre visite, à la boutique du Sacré-Cœur (à l’intérieur de la Basilique). 

C’est ici que vous trouverez les souvenirs à rapporter avec vous, ou à offrir : le livret-guide de la Basilique, des images et cartes postales du Sacré-Cœur, des médailles, des chapelets, mais aussi des objets religieux et de prières tels que des icônes, des gravures, des crucifix, etc.

Les messes du Sacré-Cœur : tous les horaires

Derrière la foule de touristes qui enveloppe constamment le Sacré-Cœur, on oublie vite que la Basilique reste un lieu de culte actif, tout comme un lieu de pèlerinage. 

La visite du Sacré-Cœur au bon moment sera cependant le moyen d’ajouter un intérêt certain à la découverte des lieux : les messes sont en effet ouvertes à tous les visiteurs. 

N’étant pas une église paroissiale, on n’y voit en revanche jamais ni baptêmes ni mariages. 

🛐 Les horaires des messes du Sacré-Cœur

  • Lundi : 7 h, 11 h, 18 h 30, 22 h
  • Mardi : 7 h, 11 h, 18 h 30, 22 h
  • Mercredi : 7 h, 11 h, 18 h 30, 22 h
  • Jeudi : 7 h, 11 h, 18 h 30, 22 h
  • Vendredi : 7 h, 11 h, 15 h, 18 h 30, 22 h
  • Samedi : 7 h, 11 h, 22 h
  • Dimanche : 7 h, 11 h, 18 h, 22 h

Les sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre

Au cours de la visite du Sacré-Cœur, vous croiserez sûrement dans les travées de la Basilique une ou deux sœurs en habits : à deux pas d’ici, la communauté des Sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre est établie au prieuré du Sacré-Cœur, rue du Chevalier de la Barre.

Les sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre réunies au jardin des plantes. Photo : Instagram.com/Infos75.

Elles sont une dizaine au total. N’hésitez pas à vous adresser à elles lorsque vous avez besoin d’un renseignement.

D’autre part, les sœurs bénédictines donnent des offices dans le Sacré-Cœur, équivalent de messes, mais menés par les religieuses.

✝️ Le programme des offices du Sacré-Cœur

  • Du mardi au dimanche : office du matin à 8 h, office du soir à 18 h (16 h le dimanche), office des Complies à 21 h 30.

Dormir au Sacré-Cœur : la nuit d’Adoration et la maison d’accueil EPHREM

Lorsque la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre ferme ses portes, tous les soirs à 22 h 30, et que les derniers touristes s’éparpillent et abandonnent progressivement le parvis, une activité se poursuit à l’intérieur de l’église : la prière d’Adoration, dédiée au Sacré-Cœur de Jésus, a débuté le 1er août 1885 et se déroule sans interruption jusqu’à aujourd’hui ! 

La nuit d’Adoration du Sacré-Cœur, plus de 130 ans de prières

  • 🕜 24 h/24 h depuis 1885.

Au moment où vous lisez ces lignes, peu importe l’heure du jour ou de la nuit, sachez que quelqu’un prie à l’intérieur de l’église du Sacré-Cœur. 

Cette prière d’Adoration continue, grande fierté du Sacré-Cœur, voit se relayer des croyants volontaires, 24 h/24 h, venus du monde entier. On dit que même durant les bombardements de 1944 ayant soufflé les vitraux de la Basilique, l’Adoration n’a pas été interrompue !

Photo qui montre à quoi ressemble une nuit d’Adoration au Sacré-Cœur. Photo : Twitter.com/@Oreilly1Peter.

🛐 Comment participer à la nuit d’Adoration ?

  • ☑️ Inscription obligatoire au moins 48 h à l’avance, sous réserve de places disponibles.
  • 📞 Contact pour les individuels : 01 53 41 89 03 entre 9 h 15 et 18 h.
  • 📧 E-mail pour les groupes de plus de 3 personnes : adoration@sacrecoeurdemontmartre.fr
  • 🕜 Accueil entre 20 h 30 et 21 h 45, 35 rue du Chevalier de la Barre.

Tout est organisé pour que les fidèles puissent souffler un peu et dormir sur place à la maison d’accueil EPHREM, après leur temps de prière consacré dans la Basilique et tout en maintenant le relais.

La maison d’accueil EPHREM, dormir au Sacré-Cœur

  • 🗺️ 35 rue du Chevalier de la Barre, Paris 18e
  • 🕜 Fermée du dimanche 17 h au mardi matin 9 h
  • 🛏️ 52 chambres et 180 lits (chambres et dortoirs)
  • 📞 01 53 41 89 09
  • 📧 ephrem@sacrecoeurdemontmartre.fr

La maison d’accueil EPHREM, à l’arrière de la Basilique, est dédiée à l’accueil des fidèles venus participer à l’Adoration non-stop du Sacré-Cœur de Jésus, mais aussi aux personnes désirant faire une retraite ou un pèlerinage, seules, en groupe ou en famille.

Vue sur la maison d’accueil EPHREM située à côté du Sacré-Cœur. Photo : Twitter.com/@latinmassarmagh.

Il est possible de séjourner une journée, une nuit (chambre à libérer à 8 h 30 le matin), ou plusieurs jours, dans la limite de 5 jours (pension complète ou demi-pension). Le confort est simple, mais la situation, dans l’enceinte même du Sacré-Cœur, est idéale !

Le programme type d’une journée à la maison d’accueil EPHREM :

  • 7 h 30 – 8 h 30 : petit-déjeuner
  • 12 h 30 : déjeuner
  • 19 h 30 : dîner
  • 22 h : extinction des feux

La maison d’accueil EPHREM, gérée par les Pères et les Bénédictines du Sacré-Cœur, n’est pas un hôtel. Une offrande est demandée pour y dormir, un prix plancher que l’on peut dépasser.

€€ Les offrandes demandées pour dormir au Sacré-Cœur

  • Nuit en chambre simple : 30 €
  • Nuit en chambre partagée : 25 € adulte, 13 € enfant
  • Nuit en dortoir (box) : 10 €
  • Draps fournis en chambre et en dortoir

Comment se rendre au Sacré-Cœur ?

🧭 Accéder au Sacré-Cœur : en résumé

  • 🚶 À pied : par les escaliers rue Foyatier, square Louise Michel, rue Maurice Utrillo, rue du Chevalier de la Barre.
  • 🚠 En funiculaire : départ place Suzanne Valadon, arrivée au pied de la basilique.
  • 🚌 En bus : ligne 40, arrêt place du Tertre – Norvins, juste à côté.
  • 🚇 En métro : ligne 12, station Abbesses, et ligne 2, station Anvers, à 7 minutes à pied par les escaliers. 
  • 🚲 À vélo : remontez par la rue Lamarck depuis la rue Caulaincourt, parc à vélos rue Azaïs.
  • 🚗 En voiture : parkings autour de Montmartre.

Grimper au Sacré-Cœur à pied 🚶

On dit bien grimper, car le Sacré-Cœur est l’édifice le plus haut perché de Paris ! À pied, sa visite se mérite, et l’ascension passera forcément par des escaliers, à moins de faire un long détour… 

Dans tous les cas, c’est à pied que l’on visite le mieux Montmartre : si vous vous en sentez capable, montez au Sacré-Cœur par les escaliers mythiques du quartier, parmi lesquels : 

  • 🚶 les escaliers de la rue Foyatier : sans doute les plus raides et les plus directs, ils grimpent sans détour de la place Suzanne Valadon à la rue Saint-Éleuthère, juste au pied du Sacré-Cœur ;
  • 🚶 les escaliers du square Louise Michel : plus progressifs dans l’ascension, avec des bancs en chemin pour marquer des pauses, ces escaliers sont les plus agréables et verdoyants pour vous retrouver juste au pied du Sacré-Cœur, le spectacle de la ville de Paris en contrebas en bonus ;
  • 🚶 les escaliers de la rue Maurice Utrillo : bordés de beaux immeubles montmartrois, ces escaliers emblématiques de Montmartre possèdent le charme typique du quartier ;
  • 🚶 les escaliers de la rue du Chevalier de la Barre : pour une arrivée plus discrète à l’écart des touristes, par l’arrière de la Basilique du Sacré-Cœur, côté campanile.

Monter au Sacré-Cœur en funiculaire de Montmartre 🚡

Le meilleur moyen de vous dispenser des escaliers pour atteindre le Sacré-Cœur sans effort, en 1 min 30 chrono : le funiculaire, bien pratique ! 

À noter que le funiculaire de Montmartre est à 5 min à pied des stations de métro Abbesses (ligne 12) et Anvers (ligne 2). 

🚡 Le Sacré-Cœur avec le funiculaire de Montmartre

  • 🗺️ Stations place Suzanne Valadon et rue Saint-Éleuthère, Paris 18e
  • 💶 Tarifs : ticket t+, 1.90 €. Pass Navigo Easy rechargeable, 2€.
  • 🎫 Achat : bornes automatiques et guichets directement dans les stations ou réservation de tickets en ligne avec l’appli RATP.
  • 📅 Horaires : de 6 h à 0 h 45.

Monter au Sacré-Cœur en bus 🚍

Autre option pratique pour traverser les reliefs de Montmartre à moindre effort : la ligne 40 du bus vous dépose à deux pas du Sacré-Cœur, à l’arrêt Utrillo, pile au pied de la Basilique et face au tout-Paris.

🚍 Le Sacré-Cœur avec la ligne 40 du bus 

  • 🗺️ Ligne 40, plan de la ligne
  • 🚏 Arrêt Utrillo, rue du Cardinal Dubois, au pied du Sacré-Cœur.
  • 💶 Tarifs : ticket t+, 1.90 €. Pass Navigo Easy rechargeable, 2€. Billet à bord par SMS, 2 €.
  • 📅 Horaires de la ligne : direction Le Peletier 7 h 30-00 h 30 (7 h 20 le dimanche) – direction Mairie du 18e 7 h 50-00 h 55 (7 h 40 le dimanche).

Se rapprocher du Sacré-Cœur en métro 🚇

Impossible de faire monter un métro, par définition souterrain, jusqu’au Sacré-Cœur, perché au sommet de sa butte… Deux stations de métro, à égale distance de la Basilique, vous permettent de vous rapprocher de votre but.

Station Anvers, ligne 2

⏱️ À 9 minutes de marche du Sacré-Cœur

L’option la plus simple : vous n’avez plus qu’à remonter droit vers le Sacré-Cœur, visible dès la sortie du métro.

Suivez le flot de touristes rue de Steinkerque (panneau « Sacré-Cœur » à la sortie du métro), puis choisissez entre le funiculaire de Montmartre, les escaliers de la rue Foyatier ou les escaliers du square Louise Michel, le plus court et le plus agréable.

🚇 Le Sacré-Cœur depuis le métro Anvers, ligne 2

  • 🗺️ Station Anvers, entré boulevard de Rochechouart, Paris 18e
  • 💶 Tarifs : ticket t+, 1.90 €. Pass Navigo Easy rechargeable, 2€. 
  • 🎫 Achat : bornes automatiques et guichets directement dans les stations ou réservation de tickets en ligne avec l’appli RATP.
  • 📅 Horaires : 5 h 30 à 1 h 15 en semaine, 2 h 15 le week-end.
  • 🧭 Itinéraire pour le Sacré-Cœur : rue de Steinkerque, puis square Louise Michel, en 9 minutes.

Station Abbesses, ligne 12

⏱️ À 8 minutes de marche du Sacré-Cœur

L’unique station de métro de Montmartre est profondément enfouie sous terre : vous pouvez opter pour les ascenseurs ou les escaliers pour remonter à la surface. 

Arrivé place des Abbesses, plusieurs itinéraires s’offrent à vous, le plus simple étant de suivre la rue Yvonne le Tac, puis la rue Tardieu, pour arriver au niveau du funiculaire, des escaliers de la rue Foyatier ou du square Louise Michel pour monter au Sacré-Cœur. 

🚇 Le Sacré-Cœur depuis le métro Abbesses, ligne 12

  • 🗺️  Station Abbesses, entrée Place des Abbesses, Paris 18e
  • 💶 Tarifs : ticket t+, 1.90 €. Pass Navigo Easy rechargeable, 2€. 
  • 🎫 Achat : bornes automatiques et guichets directement dans les stations ou réservation de tickets en ligne avec l’appli RATP.
  • 📅 Horaires : 5 h 30 à 1 h 15 en semaine, 2 h 15 le week-end.
  • 🧭 Itinéraire pour le Sacré-Cœur : rue Yvonne le Tac, rue Tardieu, escaliers de la rue Foyatier en 8 minutes.

Monter au Sacré-Cœur à vélo 🚲

Rien d’impossible à cela, mais choisissez bien votre itinéraire… Montmartre est truffée d’escaliers et de rues pavées inconfortables pour les vélos ! 

En passant par l’arrière de la butte Montmartre, au niveau de la rue Caulaincourt, prenez la rue Lamarck, goudronnée tout du long et sans pavés, pour compléter l’ascension jusqu’au Sacré-Cœur, direction le parvis : une montée qui tire sur les cuisses, à moins d’opter pour le vélo électrique. 

🚲 Le Sacré-Cœur à vélo

  • 🗺️ Via la rue Lamarck, au croisement avec la rue Caulaincourt.
  • ✔️ Parking à vélo rue Azaïs, à côté du Sacré-Cœur. 
  • ⚠️ Pas de station Vélib en haut de Montmartre ! Infos sur le site Vélib Métropole.

Monter au Sacré-Cœur en voiture 🚗

Il est possible de monter jusqu’au Sacré-Cœur en voiture, l’itinéraire le plus court consistant à prendre la rue Lamarck qui monte directement au sommet de la butte Montmartre

Quelques places de parking sont présentes autour du Sacré-Cœur (tentez votre chance rue Lamarck, rue Azaïs, rue de la Bonne, ou rue Saint-Vincent sans trop vous éloigner). 

Cependant, la voiture est vite encombrante dans le quartier et il est probable que vous ne trouviez aucune place libre. En conclusion : laissez la voiture de côté pour le Sacré-Cœur, et optez pour un parking autour de Montmartre.

🚗 Le Sacré-Cœur en voiture