25 mai 2024

Vignoble le Clos dans le célèbre quartier de Montmartre à Paris. Photo : iStock.com/PascaleGueret

Vestige d’un passé révolu et ultime tradition viticole de Paris, les vignes de Montmartre surprendront toujours ceux qui les découvrent par hasard, et demeurent l’un des lieux préférés des habitants de la Butte elle-même.

Au croisement de la rue des Saules et de la rue Saint-Vincent dans le 18e arrondissement de Paris, la célèbre vigne est juste derrière la place du Tertre, là où la foule des touristes commence à s’effilocher, et le calme de Montmartre reprend ses droits.

Les vignes de Montmartre, à Paris, en hiver

Renforçant la quiétude qui règne sur cette partie du quartier, les vignes de Montmartre offrent un paysage insolite dans cet arrondissement de Paris : plus de 1700 pieds de vigne bien alignés et parfaitement entretenus composent le Clos Montmartre, et racontent une histoire pas si ancienne que cela, lorsque la nature côtoyait encore Paris.

🧭 Visiter les vignes de Montmartre à Paris, carnet pratique

  • 🗺️ Le Clos Montmartre, Rue des Saules, 75018 Paris.
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Les Vignes, face à l’entrée.
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt, à 4 minutes à pied du vignoble.
  • 🚗 En voiture : parkings autour de Montmartre, évitez la Butte pour vous garer.
  • 📅 Une date à retenir : la Fête des Vendanges de Paris-Montmartre, deuxième weekend d’octobre, chaque année.

Les vignes de Montmartre, hommage au passé viticole de la Butte

On a facilement tendance à l’oublier, mais avant de devenir un quartier d’artistes emblématique de la vie de bohème à Paris, Montmartre affichait un tout autre visage jusqu’au XIXe siècle : celui d’une commune rurale, tournée vers la culture de la vigne notamment, avec sa butte coiffée de moulins (pensez au Moulin de la Galette, non loin de la vigne de Paris, un autre vestige de cette période !). 

La butte de Montmartre, en 1866 : une autre ambiance ! (via Wikimedia Commons)

On y développa la production de vin, mais attention, ce vignoble ne donnait pas de grands crus ! Le vin de Montmartre était alors destiné à la consommation locale, un nectar que l’on pouvait davantage comparer à du gros rouge qui tâche comme on sait aussi en produire dans certaines vignes de France… 

Toujours en demande de davantage d’espace à construire, la ville de Paris finit par englober l’actuel arrondissement de Montmartre et sa fameuse vigne, officiellement en 1860, sous l’impulsion du Baron Haussmann.

C’est alors progressivement que disparaîtront les vignes de Montmartre, les parcelles cultivées et les airs de campagne, pour laisser place aux nouvelles habitations, et prendre rapidement le visage du quartier que l’on connaît de nos jours.

Les vignes de Montmartre dans le Paris d’aujourd’hui

On se demande d’ailleurs comment un pan entier de vignes a réussi à résister jusqu’à aujourd’hui en plein cœur de Montmartre, tant les constructions sont denses partout sur la Butte !

La vigne du Clos Montmartre aurait très bien pu ne jamais exister : sa création remonte à l’année 1933, lorsque les habitants du quartier, naturellement frondeurs, se mobilisent pour empêcher la construction d’immeubles sur ce terrain vague à l’abandon (surnommé alors “square de la liberté” !), propriété de la Ville de Paris

Les pieds de vigne du Clos Montmartre

Il était temps d’agir, car en cette année, il n’y avait déjà plus une trace de vignes dans tout Montmartre ! Pour y remédier, Gamay et Pinot noir seront les deux cépages importés du Domaine de Thomery, du côté de Fontainebleau, pour replanter 2000 pieds de vignes sur la face Nord de la Butte.

C’est ainsi qu’en 1934, la première récolte a lieu au Clos Montmartre, occasionnant la création d’un événement célébré chaque année autour de la vigne : la Fête des Vendanges. 

En temps normal, les vignes du Clos Montmartre ne sont pas ouvertes à la visite, sauf en de (très) rares occasions. Vous pouvez toujours prendre quelques photos à travers le grillage, notamment autour du mois de septembre, lorsque la vigne est bien verte et les grappes de raisin ont gagné du volume sous les feuilles…

Le point de vue, juste au-dessus du Lapin Agile et surplombant le nord de Paris, est sympa : il n’y a bien qu’à Montmartre qu’on profite de panoramas aussi dégagés sur les environs de la ville de Paris ! 

La Fête des Vendanges : enfin l’occasion de visiter les vignes de Montmartre 

L’origine des vignes de Montmartre est désormais plus claire, mais un problème subsiste : comment les visiter ? En effet, vous pourrez faire tout le tour du Clos Montmartre sans trouver l’entrée de la vigne, si ce n’est cette grille constamment fermée, sans horaires d’ouverture, et la mention “fermé au public”… voilà qui n’a rien de très encourageant !

L’entrée de la Vigne du Clos Montmartre, 18e arrondissement de Paris

Gardez une date en tête pourtant : la Fête des Vendanges, qui se tient chaque année le second weekend du mois d’octobre, reste l’événement majeur de la vie de l’arrondissement, avec ses cortèges de confréries viticoles, ses défilés, ses animations, ses concerts, et… ses visites des vignes du Clos Montmartre ! 

Des visites guidées des lieux, guide-conférencier spécialiste de la vigne à l’appui, sont organisées durant les festivités à des créneaux horaires bien précis et sur réservation : les places, fixées à 35€, sont limitées, prises d’assaut, et il est donc indispensable de les réserver le plus tôt possible. Une dégustation de vin du vignoble du Clos Montmartre est même incluse dans la visite de la vigne, de quoi en motiver plus d’un.

Aperçu de la vigne une fois passée la grille…

Précisons à ce titre que les vignes de Montmartre sont aujourd’hui entretenues avec soin, d’après un vrai savoir-faire viticole, et tout est bio : fini la piquette du XVIIe siècle, il paraît que le vin produit actuellement dans les caves de Montmartre est excellent !

Car ce n’est pas évident de le goûter, ce fameux vin de Paris, dont la production s’élève à hauteur de 1000 bouteilles par an : rare, vous ne le trouverez pas en vente dans la supérette du coin, ni chez le caviste, mais uniquement durant cette fameuse Fête des Vendanges du 18e arrondissement, au musée de Montmartre de la rue Cortot, et À La Maison des Épicuriens, au 46 rue Lamarck à Paris.

Voilà de quoi vous consoler si vous avez manqué la visite des vignes…

À voir à proximité :
– la Basilique du Sacré Cœur (300 m – itinéraire)
la Place du Tertre (250 m – itinéraire)
le funiculaire de Montmartre (450 m – itinéraire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.