13 avril 2024

Le célèbre Bateau Lavoir, un atelier d'art historique où Pablo Picasso et d'autres ont autrefois loué un espace. Situé sur l'esplanade de la place Emile Goudeau. Photo : iStock.com/placeemilegoudeau/pagelightstudios.

Le Bateau-Lavoir appartient pour toujours à la légende montmartroise, il compte parmi ces lieux ayant pleinement contribué à la notoriété artistique de la Butte. Sur la charmante Place Emile Goudeau, emblématique de tout un quartier, on replonge ici dans le Montmartre de la bohème et des artistes. 

On passe facilement à côté du Bateau-Lavoir sans même le remarquer : sa discrète devanture, malgré la borne Histoire de Paris qui la signale, est presque éclipsée par les silhouettes imposantes des marronniers de la Place Emile Goudeau, sa fontaine Wallace, ses bancs et son hôtel… Une des places les plus pittoresques de tout Montmartre, si ce n’est de France ! 

Pourtant, c’est bien ici que s’est écrit l’une des pages les plus importantes de la légende de la bohème montmartroise : bien des résidents du Bateau-Lavoir, repaire d’artistes désargentés au tout début du XXe siècle, figurent aujourd’hui en bonne place dans les collections des musées des beaux-art de France et du monde entier.

Des personnes assis sur les bancs et d’autres marchent sur la place Émile Goudeau à Montmartre. Photo : Instagram.com/paris.la.douce.

🧭 Le Bateau-Lavoir – carnet pratique

  • 🗺️ 13 Place Emile Goudeau, 18e arrondissement, Paris, France
  • 🚌 En bus : Ligne 40, arrêt Durantin – Burq
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Abbesses
  • Fermé à la visite

Pourquoi le Bateau-Lavoir ? L’histoire d’une résidence d’artistes

A la toute fin du XIXe siècle, les artistes affluent à Montmartre depuis la France et l’étranger : ce quartier de Paris est alors en pleine effervescence, avec ses bals populaires, ses guinguettes, et ses cabarets. Loin du Montmartre opulent d’aujourd’hui, les artistes, sans le sou, logent dans de petits hôtels pas chers, des chambres, ou directement dans leurs ateliers…

D’abord une guinguette avant 1830, le bâtiment du Bateau-Lavoir devient une fabrique de pianos vers 1860, préfigurant une vocation artistique. Le propriétaire de ce lieu désaffecté quelques années plus tard décide d’y aménager par la suite des ateliers d’artistes, et de les louer. 

Une sorte d’hôtel pour peintres, sculpteurs et poètes vivant de peu, très peu même, et sans grand confort ! En 1889, le bâtiment rassemblait 25 ateliers exigus répartis de part et d’autre d’un long couloir tout aussi étroit… Un agencement rappelant celui des cabines d’un paquebot, qui lui valut rapidement le surnom de Bateau

Comme les lieux ne disposaient que d’un unique point d’eau pour tous les résidents, pour les besoins, la toilette et le linge, le poète Max Jacob qualifia ironiquement ce “bateau” de “lavoir” : voici comment ce nom insolite de Bateau-Lavoir est né !

Les grands noms du Bateau-Lavoir, les artistes et Montmartre

Avec un loyer peu élevé, bien moins cher que les hôtels de Montmartre de l’époque, de nombreux artistes montmartrois sautent sur l’occasion de résider dans les minuscules ateliers du Bateau-Lavoir.

Bien que quasiment insalubre (isolation absente hiver comme été, humidité, champignons, fortes odeurs de peinture et de térébenthine), la vie dans cette résidence marquera bien des artistes, dont le plus célèbre débarque en 1904 : Pablo Picasso

Séjournant en France durant plusieurs années, Picasso conserve un atelier au Bateau-Lavoir, lieu qu’il affectionne particulièrement, jusqu’en 1912 ! C’est par exemple ici qu’il produira la célèbre toile des Demoiselles d’Avignon (aujourd’hui au MoMA à New York).

Parmi la liste des anciens résidents du Bateau-Lavoir, les noms d’artistes prestigieux défilent et donnent le tourni. Ils viennent de France, d’Espagne, d’Italie et d’ailleurs, mêlant leurs influences, leurs sensibilités et leurs créativités.

🎨 Les artistes ayant résidé au Bateau-Lavoir

  • Pablo Picasso
  • Amedeo Modigliani
  • Henri Matisse
  • Constantin Brâncuși
  • Georges Braque
  • Fernand Léger
  • Juan Gris
  • André Derain
  • Guillaume Apollinaire
  • Diego Rivera
  • Alfred Jarry
  • Jean Cocteau
  • Max Jacob
  • Le Douanier Rousseau

Cette période fastueuse sur le plan de l’art, à défaut du confort matériel, périclite lentement jusqu’à la Première Guerre mondiale, lorsque les pentes sud de Montmartre gagnent en valeur immobilière… Le Bateau-Lavoir perd alors en influence, et les artistes quittent la Butte pour rejoindre Montparnasse. 

La place Emile Goudeau et le Bateau-Lavoir aujourd’hui 

En 1970, un incendie vient ravager les vieux ateliers de bois mal entretenus du Bateau-Lavoir… Les flammes ne laissent rien d’autre que la façade, classée monument historique, au 13 Place Emile Goudeau. 

Le Bateau-Lavoir sera reconstruit à l’identique, avec pour matériau principal le béton plutôt que le bois, en 1978. Aujourd’hui, une vitrine, au 11 bis, est entièrement dédiée à l’histoire des lieux, avec textes et photos. Il est aussi possible d’apercevoir les verrières des ateliers d’artistes depuis le Jardin Louise Weber dite La Goulue, en haut de la Rue Burq. 

La façade du célèbre bateau Lavoir aujourd’hui, avec une dame qui contemple les ateliers des différents artistes. Photo : Instagram.com/terrasshotel.

Le Bateau-Lavoir n’est certes pas ouvert aux visiteurs, mais il demeure un lieu de visite incontournable lors de vos déambulations dans Montmartre, ce notamment pour le charme de la Place Emile Goudeau

A l’ombre des marronniers, cette jolie place pavée, en pente douce et ornée d’une fontaine Wallace, s’avère une escale particulièrement rafraîchissante. Il n’est pas rare qu’un musicien, sur un banc ou sur les marches, ajoute sa touche sonore à l’ambiance générale. 

Il est aussi possible de poser vos valises Place Emile Goudeau : parmi les hôtels de la Butte, le Timhotel Montmartre profite ainsi de l’un des cadres les plus montmartrois qui soit, de jour comme de nuit ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − huit =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.