13 juin 2024

Cabaret historique Au Lapin Agile, lieu légendaire du quartier Montmartre. Photo : iStock.com/LembiBuchanan.

Le temps des artistes et de la bohème a profondément marqué l’histoire de Montmartre : c’est en des lieux légendaires du quartier comme le cabaret Au Lapin Agile que l’on retrouve encore aujourd’hui cette atmosphère si particulière, typiquement montmartroise.

Bien des figures de Montmartre, artistes, chanteurs et personnages atypiques composent la légende bien fournie du Lapin Agile. Ce petit établissement, dont les murs datent tout de même de 1795, ne paye pas de mine, mais résiste encore aujourd’hui pour maintenir la tradition du cabaret à l’ancienne à Paris, un repaire de chansons et de convivialité. 

A l’angle de la Rue des Saules et de la Rue Saint-Vincent, Au Lapin Agile demeure une étape incontournable pour les curieux comme pour les passionnés de l’histoire de Montmartre, dans un cadre presque bucolique juste en face des Vignes du Clos Montmartre.

Cabaret Au Lapin Agile, établissement maintenant toujours la tradition du cabaret à l’ancienne typiquement Montmartrois. Photo : Twitter.com/@CultivalParis.

🧭 Au Lapin Agile, carnet pratique

  • 🗺️ Au Lapin Agile, 22 rue des Saules, 18e arrondissement, Paris
  • 📞 01 46 06 85 87 – 🌐 Au Lapin Agile
  • 🚌 En bus : Ligne 80, arrêt Lamarck
  • 🚇 En métro : Ligne 12, station Lamarck-Caulaincourt

Pourquoi le Lapin Agile ? A l’origine du nom du plus montmartrois des cabarets

Le nom du Lapin Agile raconte aussi son histoire. 

Avant d’être baptisé ainsi, le petit cabaret perché dans le Haut-Montmartre de la seconde moitié du XIXe siècle affichait une enseigne plus inquiétante : de Rendez-vous des voleurs en 1860, il devient le Cabaret des Assassins en 1869 !

Il faut dire que le Bas-Montmartre de l’époque, à quelques pas du Lapin Agile, n’a pas franchement bonne réputation. La Butte, en raison de ses petites maisons à loyers bas et de son air encore préservé de la grande ville, attire aussi les artistes de plus en plus nombreux, qui affectionnent l’ambiance de ce cabaret de quartier.

L’un d’entre-eux, le caricaturiste André Gill, dessinera en 1880 la célèbre enseigne arborée encore aujourd’hui par le cabaret, représentant un lapin coiffé d’un chapeau s’échappant d’une casserole, bouteille de vin au bout de la patte. CeLapin à Gill deviendra rapidement Au Lapin Agile.

La façade du Cabaret Au Lapin Agile avec son enseigne arborée en haut, représentant un lapin qui saute hors d’une casserole, peint par le peintre André Gill. Photo : Instagram.com/lorraine.amrani.

Les figures artistiques de Paris fréquentent alors les truands du quartier au comptoir du cabaret, tels que le célèbre chansonnier montmartrois Aristide Bruant, le peintre Toulouse-Lautrec, ou l’écrivain Pierre Mac Orlan… 

L’âge d’or du cabaret Au Lapin Agile, en pleine bohème montmartroise

Débute alors ce que l’on considère comme l’âge d’or de tout un quartier, autour de 1900 : Montmartre est le coeur artistique de tout Paris, forgeant dans ces années la légende de la vie de bohème qui colle à la Butte. 

Le Lapin Agile, au coeur de cette effervescence, est alors géré par l’emblématique Père Frédé, de son vrai nom Frédéric Gérard, toujours accompagné de son âne Lolo. Ce personnage de Montmartre unique en son genre aura pour clients illustres Max Jacob, Apollinaire ou même Picasso, qui y peint notamment son Au Lapin Agile : Arlequin au verre (au Metropolitan Museum de New York), en 1905.

Les frictions sont alors le lot courant du Lapin Agile, avec les mauvaises fréquentations peuplant les abords de la Butte, mais aussi entre artistes. C’est ainsi que Roland Dorgelès, critique à l’encontre de la peinture abstraite alors en vogue, mit au point une “fumisterie” célèbre. 

Sur la terrasse du Lapin Agile, il fait peindre une toile par l’âne du Père Frédé, grâce à des pinceaux attachés à la queue de l’animal. Sous le pseudonyme de Boronali, l’oeuvre rencontre un franc succès auprès des critiques de l’époque !

L’aura du Lapin Agile faiblit à l’approche de la Première Guerre mondiale, puis se trouve relégué au second plan de la scène artistique de Paris, au même titre que Montmartre, avec la montée en puissance du quartier de Montparnasse, puis de Saint-Germain-des-Près dans l’après-guerre… 

Pourtant, Au Lapin Agile ne cessera jamais complètement d’exister. 

Une soirée au Lapin Agile aujourd’hui

En effet, le Lapin Agile continue de figurer parmi les cabarets célèbres de Montmartre encore en activité de nos jours. Et contrairement à d’autres enseignes mythiques telles que le Moulin Rouge, l’atmosphère des lieux n’a pas franchement changé.

Soirée au sein du cabaret Au Lapin Agile avec le public qui chantent accompagnant les artistes. Vidéo : Instagram.com/auramazota.

Ainsi, quatre soirs par semaine du mardi au samedi, Au Lapin Agile perpétue toujours sa tradition de cabaret à l’ancienne à l’ambiance chaleureuse : durant les veillées, on chante sans micro, le public accompagne les artistes, et les airs d’accordéon résonnent encore entre les murs du vénérable établissement. 

En résumé, Au Lapin Agile, ce n’est pas fini ! 

Pour participer à une soirée au cabaret, le plus simple est de réserver vos places en ligne, et en avance. 

🎼 Une soirée au cabaret Au Lapin Agile, mode d’emploi

  • €€ Entrée : 35€ spectacle + boisson
  • 📅 Horaires : mardi, jeudi, vendredi, samedi, à partir de 21 heures
  • ⏱️ Durée : une soirée musicale
  • 🎫 Réservation en ligne sur le site du Lapin Agile
  • ⚠️ Il est possible de boire mais pas de manger Au Lapin Agile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.