25 mai 2024

Le plus ancien cimetière de Paris, le cimetière du Calvaire. Photo : Twitter.com/@kpalex91.

On peut passer plusieurs centaines de jours à Montmartre sans avoir pu jeter un oeil au très secret Cimetière du Calvaire, pourtant perché dans une zone très passante entre Place du Tertre et Sacré Coeur : le plus ancien cimetière de Paris n’ouvre qu’un jour par an !

Voilà ce qui explique en partie l’aura de mystère entourant ce tout petit cimetière adossé à l’Église Saint-Pierre de Montmartre, tout au sommet de la Butte : le Cimetière du Calvaire, par souci de conservation, n’ouvre ses portes que le jour de la Toussaint, le 1er novembre.

Tout le reste de l’année, sa lourde grille de bronze en garde jalousement l’entrée. On peut toujours jeter un oeil à travers les interstices pour apercevoir les anciennes tombes et la végétation qui gagne du terrain, en attendant le jour de la visite !

L’intérieur du Cimetière du Calvaire à Montmartre. Photo : Twitter.com/@takesucre_paris.

🧭 Le Cimetière du Calvaire – carnet pratique

Les origines anciennes du Cimetière du Calvaire à Montmartre

L’atmosphère particulière qui se dégage du Cimetière du Calvaire est aussi certainement dû à l’ancienneté du site. On raconte qu’il s’agit du plus ancien cimetière de Paris… Sa création remonte officiellement à 1688, époque où l’Abbaye de Montmartre dominait le sommet de la Butte.

Le terrain fut cédé aux villageois du coin par l’abbesse de Montmartre, afin qu’ils puissent y enterrer leurs morts. L’existence d’un cimetière à cet endroit est sans doute plus ancienne encore : diverses fouilles laissent à penser que le site accueillait dès le VIe siècle une chapelle, ainsi qu’une première nécropole mérovingienne. 

Toujours est-il que le Cimetière du Calvaire, de petite taille, fera rapidement le plein : il est agrandi dès 1697, atteignant d’un coup ses dimensions d’aujourd’hui : 600m² de surface, soit le plus petit cimetière de Paris actuellement.

Photo historique du cimetière du Calvaire. Photo : Twitter.com/@cartorum.

A la Révolution, le Cimetière du Calvaire, bien de l’Eglise, est brusquement fermé. Il deviendra propriété de la commune de Montmartre, encore un village en ce début de XIXe siècle, peu de temps après. 

Les inhumations se poursuivent alors, mais au compte goutte : toujours ce problème de place ! Nouvelle fermeture en 1823 : les habitants de Montmartre pourront bientôt se faire enterrer du côté du Cimetière de Montmartre (en 1825) et du Cimetière Saint-Vincent (en 1831), ouverts en renfort.

Dès lors, le Cimetière du Calvaire n’accueille plus que des concessions à perpétuité, et jusqu’à aujourd’hui, seuls les descendants de familles ayant pignon sur rue peuvent être inhumés ici, sur le point culminant de la Butte Montmartre. Le dernier enterrement en date remonte ainsi à 2010.

Visiter le Cimetière de Montmartre, le rendez-vous de la Toussaint

Nous l’avons dit, le Cimetière du Calvaire n’ouvre qu’une seule journée par an, pour la Toussaint. C’est le moment de saisir sa chance, et la fête des Morts paraît le moment idéal pour visiter un cimetière aussi ancien…

L’entrée du cimetière du Calvaire qui ouvre uniquement le 1er novembre de l’année. Photo : Twitter.com/@dedelajoie.

L’entrée se situe directement sur le parvis de l’Église Saint-Pierre de Montmartre, juste à l’écart des allées et venues des touristes cheminant entre la Basilique du Sacré Coeur, la Place du Tertre, et le reste de Montmartre. 

🧭 Comment visiter le Cimetière du Calvaire ?

  • 🗺️ Entrée au niveau du parvis de l’Église Saint-Pierre de Montmartre
  • 🕖 Ouverture : uniquement à la Toussaint, le 1er novembre, de 8h00 à 18h00
  • 🚇 Métro : station Abbesses, ligne 12
  • 🚍 Bus : ligne 40, arrêt Place du Tertre – Norvins
  •  €€ Entrée libre

Le Cimetière du Calvaire est fermé depuis 1980 par une impressionnante grille sculptée en bronze. Elle est l’oeuvre du sculpteur italien Tommaso Gismondi et représente la Résurrection. 

Dans l’enceinte fermée de gros murs et par l’église Saint-Pierre de Montmartre elle-même, 85 tombes exactement peuplent les lieux, avec le Sacré Coeur en imposant voisin. Quelques noms résonnent plus familièrement que d’autres, lorsque les épitaphes sur les pierres tombales n’ont pas simplement disparu, à force d’usure du temps. 

📸 Les personnalités reposant au Cimetière du Calvaire :

  • La famille Debray : avec les nombreux moulins de Montmartre, les meuniers occupaient une place de choix sur la Butte. Les Debray, meuniers eux-mêmes, sont à l’origine du Moulin de la Galette !
La tombe de la famille DEBRAY à l’intérieur du cimetière du Calvaire. Photo : Twitter.com/@MirandaSouris.
  • Jean-Baptiste Pigalle : si la tombe du sculpteur a disparu, ce dernier a légué son nom à tout un quartier interlope au pied de Montmartre, mondialement connu pour le Moulin Rouge.
  • Louis-Antoine de Bougainville : navigateur et explorateur du XIXe siècle, cet amiral est le premier français à réaliser le tour du monde, dont il ramena de nombreux écrits. Félix Desporte : le premier maire élu de la commune de Montmartre après la Révolution en 1790.
  • La famille Feutrier : cette illustre famille montmartroise possédait notamment le Château Rouge, qui a légué son nom à une station de métro du 18e arrondissement de Paris voisine de Montmartre.

Tout petit, il ne faut pas longtemps pour faire le tour du Cimetière du Calvaire, mais on s’y attarde facilement pour en goûter pleinement l’atmosphère si particulière, au coeur de Montmartre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.