14 avril 2024

Moulin de la Galette, célèbre restaurant et vieux moulin à vent en bois à Montmartre. Photo : iStock.com/Delpixart.

Dernier moulin à vent en état de marche de Paris, bal festif immortalisé en son temps par Renoir, restaurant et table favorite de Dalida : le Moulin de la Galette s’est toujours retrouvé au coeur de l’histoire de Montmartre !

Le Moulin de la Galette se dresse aujourd’hui à l’angle de la Rue Lepic et de la Rue Girardon, devenu l’enseigne d’un restaurant phare de Montmartre. Mais un peu plus bas Rue Lepic, perdu au milieu d’une parcelle touffue et verdoyante, l’entrée d’un second moulin, encore en état de marche celui-ci, affiche également le nom de Moulin de la Galette…

En effet, l’histoire du Moulin de la Galette ne concerne pas un, mais deux moulins de Montmartre, le Moulin Blute-Fin et le Moulin Radet, ainsi qu’une illustre famille de meuniers de la Butte, les Debray. 

🧭 Le Moulin de la Galette – carnet pratique

  • 🗺️ Adresse : Moulin Blute-Fin, entre le 75 et le 77 de la Rue Lepic, Montmartre, Paris 18e
  • 🔎 Voir sur la carte
  • 🚇 Métro : station Abbesses, ligne 12
  • 🚍 Bus : ligne 40, arrêt 88 Rue Lepic
  • Fermé au public

Le Moulin de la Galette ou les derniers vestiges de deux moulins Montmartrois

Avant d’être incorporé à Paris en 1860, Montmartre est une petite commune bucolique et campagnarde, dont les hauteurs, bien exposées au vent, sont coiffées de plusieurs moulins. Ces derniers servent à moudre la farine pour le pain, à presser les raisins de la vigne cultivée sur la Butte, ou même à concasser de l’albâtre pour fabriquer la porcelaine.

Début XIXe, les Debray, famille de meuniers montmartrois depuis le XVIIe siècle, se retrouvent en possession du Moulin Blute-Fin, acheté en 1809, et du Moulin Radet, acquis en 1812. A l’époque, ces deux moulins ont bien des années de service : d’après les Debray, chacun daterait du XIIIe siècle ! 

En 1814, le Moulin Blute-Fin entre dans la légende de Montmartre : Paris est alors assiégée par les terribles Cosaques, mais sur la Butte, un dernier carré de résistants fait face de façon héroïque et désespérée, dont les frères Debray : plusieurs y laisseront la vie, et en représailles, l’un d’eux fût dépecé par l’ennemi, puis cloué aux ailes du futur Moulin de la Galette… 

Le Moulin de la Galette devient un lieu de fête sur la Butte Montmartre

Après cette sinistre aventure, Paris et Montmartre retrouvent des couleurs, et les Moulins Blute-Fin et Radet changent de fonction. Peu à peu surclassés par le progrès technique, l’activité de ces derniers périclite. En 1834, Nicolas-Charles Debray décide alors de créer un bal, ancêtre du Moulin de la Galette, passant du métier de meunier à celui de tenancier de guinguette !

D’abord baptisé Bal Debray, les festivités prennent place entre les deux moulins, en plein air puis dans une salle de bal. On y déguste les fameuses galettes de seigle des Debray, tandis que musique, danse, et vin montmartrois animent les lieux chaque dimanche. Jusqu’en 1870, les jours de semaine, le moulin continue de moudre !

Ce bal, très populaire auprès du tout-Paris, prend le nom de Moulin de la Galette en 1895. Montmartre est alors un lieu de rendez-vous festif, accueillant de nombreux artistes, fréquentant eux-aussi les planches du Moulin de la Galette : Renoir, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Signac, Utrillo, Picasso, tous se serviront des scènes du Moulin de la Galette comme source d’inspiration… 

Entre tous, le peintre Auguste Renoir est celui qui lèguera le plus célèbre témoignage de l’époque avec sa toile intitulée Bal du Moulin de la Galette, aujourd’hui au Musée d’Orsay.

🎨 “Bal du Moulin de la Galette”, la toile de Renoir

  • Peintre : Auguste Renoir
  • Année : 1876
  • Style : impressionniste
  • Lieu de la scène : le Moulin de la Galette à Montmartre
  • Où la voir ? Au musée d’Orsay, à Paris

Le Moulin de la Galette aujourd’hui, un restaurant iconique de Paris

Après les années fastes, le Moulin de la Galette devient à tour de rôle dancing, puis music-hall, en fonction des modes ayant cours à Paris. La salle servira de scène pour des émissions de télévision et de radio, accueillant notamment un studio de l’ORTF jusqu’en 1974.

Les gens se rassemblent pour prendre des photos du célèbre restaurant historique, le Moulin de la Galette. Photo : iStock.com/PageLightStudios.

En 1978, le Moulin Blute-Fin est restauré : il occupe aujourd’hui une parcelle privée inaccessible au public. Actuellement, c’est ici que se situe le panneau Histoire de Paris concernant le Moulin de la Galette (au 75-77 Rue Lepic, Paris 18e). 

En 1924, le Moulin Radet est vidé de ses mécanismes, pour devenir une enseigne publicitaire au-dessus de l’ancienne entrée du Bal du Moulin de la Galette, à l’angle de la Rue Girardon et la Rue Lepic. Il coiffe aujourd’hui le toit du fameux restaurant montmartrois, Le Moulin de la Galette !

🍽️ Le restaurant Le Moulin de la Galette à Montmartre 

  • 🗺️ Adresse : 83 Rue Lepic, Montmartre, Paris 18e 
  • 🔎 Voir sur la carte
  • 📞 01 46 06 84 77 – 🌐 Le Moulin de la Galette
  • 🕗 Horaires et ouverture : tous les jours de 12h00 à 22h30
  • 🚇 Métro le plus proche : Abbesses, ligne 12

Le restaurant Le Moulin de la Galette sert une cuisine traditionnelle à la française, dans une ambiance touristico-romantique très montmartroise. Longtemps considéré comme la « cantine » de Dalida, il est possible aujourd’hui de dîner à la table favorite de la célèbre chanteuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.